Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Le Tour de France : mauvaise donne pour l’environnement
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le Tour de France : mauvaise donne pour l’environnement

Quiconque pensait que les courses cyclistes étaient placées sous le signe du respect de l’environnement devrait voir ses illusions réduites à néant par les récentes déclarations de la Communauté d’agglomération du Ventoux Comtat Venaissin (CoVe) dans le Vaucluse. Après le passage du Tour de France et de quelques centaines de milliers de spectateurs, les services de la CoVe se sont attelés lundi 27 juillet, de 5h à 14h, à un laborieux travail de nettoyage. Au total, dix agents du service Gestion des déchets ont pris en charge la collecte des 88 caisses, colonnes et conteneurs spécialement installés pour la manifestation. En parallèle, cinq autres agents du service Nettoiement nettoyaient les bas-côtés menant au sommet du Géant de Provence, ou Mont Ventoux, arrivée de cette étape.

Le bilan de cette opération massive de nettoyage s’élève à 20 tonnes de déchets ramassées, dont 1,5 tonne de verre et 800 kg de plastiques et d’acier-aluminium (équivalent de 30 000 bouteilles d’eau et 20 000 canettes). Pour le mouvement politique écologiste Génération Ecologie, cela représente autant de déchets qui ne seront pas revalorisés et iront directement soit à l’enfouisseur, soit à l’incinérateur. En définitive, les collectivités, outre le privilège de s’acquitter du droit d’accueillir le Tour de France, doivent prendre à leur charge l’intégralité des coûts de collecte et d’élimination des déchets.

Cependant, les déchets ne sont pas les seules nuisances à ternir l’image emblématique du Tour de France. Aussi paradoxal que cela puisse paraître pour un événement qui promeut ce mode de déplacement respectueux de l’environnement qu’est le vélo, le Tour de France est loin d’être neutre en terme d’émissions de CO2. Si les candidats sont au cœur de la course, il ne faut pas omettre l’encadrement massif dont ils font l’objet, composé notamment d’une caravane publicitaire permanente, d’une escorte de motos et de voitures de directeurs sportifs, de bus et de camions de logistique, sans oublier les nombreux fidèles de cette manifestation qui n’hésitent pas à parcourir des kilomètres pour suivre l’évolution des coureurs.

Pointant du doigt les coulisses de l’un des événements nationaux les plus populaires, Génération Ecologie demande à la société du Tour de France de prendre ses responsabilités. Le parti politique exige ainsi que celle-ci publie son Bilan Carbone et verse la compensation au PNUE (Programme des Nations Unies pour l’Environnement) ou à Landes Aids (Ensemble pour la reforestation de la forêt landaise). Il insiste également sur la nécessité de faire de la sensibilisation des spectateurs à la question des déchets une priorité, la caravane publicitaire devant, elle aussi, « adopter un comportement éco-citoyen ».

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 04 août 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
biomip11
5 août 2009 - 0 h 00 min

On pourrait demander à toute la caravane de n’avoir que des véhicules hybrides ou électriques, y compris pour les motos. Ce serait d’ailleurs bien meilleur non seulement pour l’environnement mais aussi pour la santé des coureurs et des spectateurs.
Il faudrait aussi interdire aux coureurs de jeter leurs bidons et autres déchets dans la nature, même s’ils sont ramassés par les spectateurs. Cela a certainement une très mauvaise influence sur les (télé)spectateurs.


totov
5 août 2009 - 0 h 00 min

Je propose d’aller plus loin que les véhicules hybrides: tout en vélo … après tout quoi de plus normal afin de promouvoir la bicyclette? Cela permettrait de se passer de nombreux faux sportifs en manque d’alcool et au contraire d’ouvrir vers les enfants, les familles …. et aussi cela peut être encore source d’innovations pour remplacer les gros camions abreuvés au carburant fossile !


jlg47
6 août 2009 - 0 h 00 min

Avec hélicoptère, avions, moto et car-régie, il représente à eux seul autant que la caravane publicitaire.
Pourquoi le ramassage n’a-t-il pas été sélectif? Il y a pourtant eu décompte du verre, du plastique, …!


Babou
6 août 2009 - 0 h 00 min

Je partage les avis déjà exprimés… Je ne peux cependant pas m’empêcher de repenser à une interview de quelques spectateurs du tour. « Amstrong est populaire, pourtant c’est un coureur qui se dope ?… ». Réponse : « on sait… mais on l’aime quand même » !!!
Que dire de cela ? ça n’est pas forcément du fanatisme ni de l’idiotie. Les gens ont besoin de rites et de fêtes pour oublier le présent pas toujours convivial et calmer l’inquiétude.
Ce phénomène les rends moins « citoyens conscients ». Alors l’écologie, ils sont pour… mais ils sont surtout pour le Tour de France !!!
Encore cependant que pour les dernières élections européennes, en France avec le taux d’abstention, seuls environ 5 millions 357 800 inscrits se sont déplacés pour voter (sur 44 millions 500 000 d’inscrits et sur 69,2 millions d’habitants de l’hexagone).
Là-dessus, Europe Ecologie remporte 15,1 % des voix, c’est-à-dire pas loin de 810 000 votants… ça fait peu. Si l’on y rajoute le Front de Gauche et le NPA (dans la mesure où ce sont les principaux qui ont parlé judicieusement d’écologie), on arrive à 27,1 %, soit environ 1 450 000 votants.
Rien de présume de la conscience écologique des votants pour les autres partis politiques en présence : il faut essayer d’être objectifs.
Cependant et pour en revenir à l’anecdote du départ…ça fait peu de monde dont la conscience écologique est éclairée…


Matthieu69
6 août 2009 - 0 h 00 min

à mettre en relation avec l’article du Monde Diplo de juillet 2009
http://www.monde-diplomatique.fr/2009/07/GARCIA/17465


philou
7 août 2009 - 0 h 00 min

La reforestation de la foret landaise : planter des pins pour s’exposer aux mêmes erreurs ! Demander de l’argent pour SE planter !! Génération Ecologie ne seraient ils encore que des parisiens qui ne sortent jamais de leur bureau sauf en tournée officielle??



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
107

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS