Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Le risque de marée noire côtière se précise aux Etats-Unis
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  2. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. Fair Squared : les préservatifs vegan ...
  5. Une centrale nucléaire flottante en Russie


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le risque de marée noire côtière se précise aux Etats-Unis

Les fuites émanant de la plateforme pétrolière qui a sombré dans le golfe du Mexique ne sont toujours pas colmatées. Selon les estimations de la compagnie BP, ce sont toujours quelque 1 000 barils de pétrole par jour (environ 160 000 litres) qui se déversent dans la mer.

Ci-contre – Position et étendue de la nappe au 25 avril dernier

La nappe de pétrole grandit de jour en jour et dépasse maintenant les 1000 km de circonférence. Un des bords de la nappe se rapproche des côtes de la Louisiane et se situe actuellement à environ 30 km.

Les opérations de colmatage d’urgence sont effectuées par des robots qui opèrent à près de 1 500 mètres de profondeur. Jusqu’à présent toutes les tentatives se sont soldées par des échecs. D’autres solutions sont activées, mais uniquement sur du moyen terme. Une sorte de « couvercle réservoir » en fabrication pourrait permettre d’empêcher le pétrole de se répandre dans la mer. Mais sa réalisation et sa mise en place devraient prendre plusieurs semaines. De même, un forage, proche de la fuite, est envisagé afin d’injecter un enduit pour boucher le trou principal. La réalisation de cette opération pourrait prendre plusieurs mois.

Depuis quelques jours, des opérations de pompage de la nappe sont activées mais elles paraissent dérisoires par rapport à l’étendue à traiter. Une option de brûler une partie de la nappe proche des côtes est envisagée. Cela pourrait protéger les rivages en transférant la pollution de l’eau vers l’air…

 

Au niveau du bilan humain, il n’y a toujours aucune trace des onze personnes disparues lors de l’explosion et l’espoir de les retrouver vivantes est maintenant nul.

 

Si la catastrophe écologique est déjà là, elle pourrait s’amplifier fortement avec l’arrivée de la nappe sur les côtes de Louisiane, encore très riches en biodiversité.
Michel Sage

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 28 avril 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS