Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Le Québec victime des algues bleu-vert
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le Québec victime des algues bleu-vert

A l’image des marées vertes en Bretagne, le Québec fait face à une vague de bleu-vert sur ses lacs, quasiment pour les mêmes raisons qu’en France.

Les algues bleu-vert, dont le terme scientifique est cyanobactéries, sont des micro-organismes qui existent depuis plus de 2 milliards d’années. Présentes naturellement à de faibles concentrations, dans les lacs et les rivières du Québec, elles passent inaperçues la plupart du temps. Par contre, dès que le milieu aquatique reçoit une trop grande quantité de phosphates (engrais de l’agriculture, produits lessiviels des particuliers, etc.), elles se reproduisent rapidement et forment ce que les Canadiens appellent des fleurs d’eau.

Actuellement, à l’échelle du Québec, si seulement 13 lacs font l’objet d’un avis de santé publique de non-consommation ou d’interdiction d’utilisation du plan d’eau, dans les autres cas répertoriés, soit 72 lacs, le phénomène des algues bleu-vert est localisé à certains secteurs du plan d’eau et entraîne plutôt une simple mise en garde. Toutefois, si le Québec n’est pas au niveau de la Bretagne, la prolifération des algues bleu-vert est un phénomène dont les autorités commencent à s’émouvoir.

La ministre du développement durable et de l’environnement, Line Beauchamp, après avoir visité plusieurs sites touchés, a ainsi annoncé la tenue, fin septembre 2007, d’une réunion sur le sujet, en présence du Premier ministre Jean Charest.

Les recettes pour lutter contre ces algues sont connues et ont déjà fait l’objet d’une mise en œuvre réussie dans plusieurs municipalités. Ainsi, par exemple, la commune de Lac-Sergent a solutionné le problème en moins de deux ans, en déclarant la guerre aux phosphates.

S’il est vrai que le lac Sergent offre l’avantage de pas être riverain de terres agricoles, le maire n’a pas hésité à prendre des mesures impopulaires. Les particuliers se sont vu interdire tous les fertilisants (sauf le compost) et inviter à réhabiliter la végétation naturelle des cinq premiers mètres de rivage. Le résultat ne c’est pas fait attendre, une amélioration très significative de la qualité de l’eau a été enregistrée dès cet été, selon la mairie de Lac-Sergent. De plus, alors que la crainte de déplaire aux électeurs est souvent avancée par les maires inactifs, l’opération c’est passée facilement, et moins de 5 % des riverains qui devaient revégétaliser leur rivage n’ont pas obtempéré. Aujourd’hui, ils encourent des amendes pouvant atteindre 500 dollars canadiens par jour (près de 350 euros).

Alex Belvoit

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 07 août 2007 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
21

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS