Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Le périph parisien recouvert de panneaux solaires
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le périph parisien recouvert de panneaux solaires

35 kilomètres de goudron et de béton. Des voies à n’en plus finir. Des centaines de milliers de véhicules qui l’empruntent chaque jour. Du bruit, beaucoup de bruit. Et de la pollution, beaucoup aussi. Cette horreur architecturale, c’est le boulevard périphérique parisien, dont la construction remonte aux années 60-70. Depuis, les pouvoirs publics n’ont cessé d’essayer d’en réduire les nuisances : installation de murs anti-bruit, couverture de certains tronçons… Mais au final, le boulevard périphérique gâche toujours la vie de quelques 100 000 riverains de Paris et des communes limitrophes.

Les élus Verts de la capitale ont alors émis une proposition : et si les énergies renouvelables permettaient de réduire considérablement les nuisances de cette infrastructure ? Pour cela, ils ont imaginé une ‘canopée solaire’. Ou plus simplement un toit solaire, le terme ‘canopée’ désignant l’étage supérieur de la forêt. Il s’agirait alors d’un toit non fermé, puisque ce genre d’aménagements, s’il réduit les bruits du périph’, entraîne des concentrations de pollution atmosphérique aux entrées et sorties des tunnels. Une structure légère serait fixée sur le boulevard, et des panneaux solaires viendraient la recouvrir.

Les 35 kilomètres de route ne seraient pas équipés, car tous ne bénéficient pas de conditions d’ensoleillement propices à la production d’énergie solaire. Mais une vingtaine d’hectares (sur les 120 au total couverts par le périph’), à l’est et à l’ouest de Paris, semblent remplir les conditions nécessaires à un équipement photovoltaïque d’envergure. Une question se pose alors : comment finance-t-on de tels travaux, avec des finances publiques toujours plus à l’agonie ? Pour les initiateurs du projet, la réponse est simple : la canopée solaire peut être financée en tablant sur les bénéfices tirés de la revente de l’électricité qui sera produite. D’ici à ce que le projet soit voté puis lancé, il se passera probablement quelques années.

Le temps pour les décideurs d’observer le projet de canopée des Halles, actuellement en cours de réalisation. Si celui-ci se déroule bien, il encouragera peut-être à une décision favorable pour son cousin du boulevard périphérique. Le temps également de voir si les objectifs de la ville de Paris en terme de recours aux énergies renouvelables (25% à terme, selon le Plan Climat adopté) et d’installation de panneaux solaires (200 000 mètres carré d’ici 2014, un chiffre qui ne sera a priori pas atteint) seront remplis, et si la couverture solaire du périph’ sera toujours nécessaire.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
138

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS