Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » La pollution de l’air intérieur, un enjeu pour un habitat sein
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La pollution de l’air intérieur, un enjeu pour un habitat sein

pollution-air-maison

Moisissures, humidité et émanations de produits chimiques, de nombreuses particules polluées sont présentes dans nos intérieurs, issues des matériaux de constructions, des meubles et des produits d’entretien. Alors même que nous passons entre 80 % et 90 % de notre temps en milieu confiné, (bureau, voiture, maison), vivre dans un intérieur dépollué est un enjeu capital de l’éco-habitat et un enjeu sanitaire important.

Les sources de pollution : état des lieux

Détergents, désodorisants, peintures, papiers peints, mobilier en bois aggloméré, bougies,  la liste des sources de pollution présentes dans nos maisons est longue. Premier responsable pointé du doigt : les COV (composés organiques volatiles). Ses molécules chimiques, de la famille des pétroles seraient particulièrement mauvaises pour la santé. Elles se présentent sous toutes les formes, vapeurs ou gaz parmi lesquels le méthane, le benzène, les dioxines, reconnaissables à leur odeur de neuf.

Les autres facteurs à risque ? L’humidité et les moisissures, responsables d’affections respiratoires et allergiques, sont présentes dans 37 % des logements. L’étude réalisée par l’observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI) a également révélé que 10 % des logements sont multipollués, ce qui correspond à 8 substances en concentrations élevées dans l’air. Le formaldéhyde serait présent dans 100 % des logements.

Et, le danger sanitaire est bien réel. Si l’on en croit les chiffres avancés par l’OQAI, 25 à 30 % des personnes sont touchées par les maladies allergiques dans les pays industrialisés, une centaine de décès est attribuée annuellement au monoxyde de carbone en France.

Les solutions pour un air sain

Ventiler et ouvrir ses fenêtres, des gestes anodins ? En tout cas, des gestes indispensables pour limiter la pollution de l’air intérieur. Premier rituel à adopter : Aérer chaque jour  les différentes pièces de la maison pendant 10 minutes, et plus encore après l’utilisation de produits de nettoyage. Une réglementation a, par ailleurs,  été mise en place pour aider le consommateur dans le choix de ses produits. Depuis le 1er janvier 2012, les nouveaux produits de construction et de décoration introduits sur le marché doivent porter une étiquette indiquant leur niveau d’émission en polluants volatils. A compter du 1er septembre 2013, tous les produits seront concernés.

Autre espace de vigilance : le bon fonctionnement de la ventilation et notamment de la ventilation double flux, de plus en plus systématique dans les projets d’éco-habitat. En effet, la tendance actuelle de l’habitat priorise la réduction de la consommation énergétique avec des enveloppes soumises à de fortes exigences d’étanchéité à l’air et le renforcement de l’isolation, se dessinant en filigrane un risque de « bunkerisation » qui empêche l’air de circuler.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 29 mai 2012 à 04:01

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
147

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS