Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.


Fermer
Univers Nature - Actualité, ennvironnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » La métropole angevine revisite le Kamasutra pour inciter au tri des déchets
L'éco-photo de la semaine
magasin bio qui produit ses legumes


Newsletter
+ de 150 000 abonnés

La ruche qui dit oui !
Les 5 dernières ruches ouvertes !

Chiffre Clé
· 190 000 litres d’eau potable sont perdus toutes les 5 secondes en France ·
1 300, c’est le nombre de milliards de litres d’eau potable perdus dans des fuites en France. [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Selon la Nasa, notre civilisation pourrait ne ...
  2. Le principal prédateur du maïs s’adapte à sa ...
  3. Le GIEC ne fait plus recette
  4. Pollution de l’air intérieur, une ...
  5. Revêtements de sol écolo : y’a du choix !!

Focus Sur
maison ecologique
Une maison écolo pas comme les autres

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :





Le dossier du mois
Revêtements de sol écologique
Si parfois, l’offre de produits écologiques est limitée, ce n’est assurément pas le cas pour les revêtements de sol. Il y en a pour tous les goûts et les pièces, avec des touchés très différents et des matières aussi variées que les couleurs, pour au final, des combinaisons décoratives et fonctionnelles qui n’auront de limite que votre imagination. • Les sols durs et froids - [...] Lire la suite ...


La métropole angevine revisite le Kamasutra pour inciter au tri des déchets

tri-dechets-angers

En France ,comme dans le reste du monde d’ailleurs, la gestion des déchets produits est un problème d’envergure. Il y a encore 40 ans, le sort des déchets était vite réglé : directement à la décharge, enfoui, ou dans l’incinérateur le plus proche. Mais en 1974, le tri sélectif est mis en place, et l’année suivante, une loi-cadre oblige les communes « à collecter et éliminer les déchets des ménages ». Des lois bienvenues car, depuis cette époque, le volume de déchets moyen produit par un Français a plus que doublé, s’établissant aujourd’hui à 390 kilos par an et par habitant déposés dans les poubelles de tri selon l’ADEME, auxquelles s’ajoutent 200 kilos apportés en déchèteries.

Si les familles ou les personnes âgées ont intégré le besoin de trier les déchets, pour permettre un meilleur taux de recyclage; de compostage ou de valorisation thermique, il est un public qui semble quelque peu réfractaire à ces petits gestes du quotidien : celui des étudiants. Durant les quelques années bénies passées dans n’importe quel établissement supérieur de France, l’étudiant pense plus à réussir ses examens et à s’amuser, qu’il ne pense à la planète. Et pourtant, le tri devrait être automatique : les paquets de chips ne vont pas dans la même poubelle que les cadavres de bouteilles de whisky, c’est une évidence.

A Angers, la communauté d’agglomération Angers Loire Métropole a donc lancé une campagne de communication spécifique à destination des 33 000 étudiants (12% de la population tout de même) qu’elle accueille pour les inciter au tri. Pour les intéresser, elle a même saupoudré le tout d’un petit goût d’interdit, en assimilant les gestes de tri sélectif à des positions plus qu’explicites, à retrouver dans le « Kamasutri« . A grand coup de slogans évocateurs (« Et si on triait un coup ? », « Pimentez votre relation avec les déchets »…), les étudiants ont été sollicités par les ambassadeurs du Kamasutri qui leur ont remis un petit guide illustré parodiant le célèbre recueil indien interdit aux mineurs. Ils retrouveront « la caresse du papier » pour apprendre à mieux appréhender le bac jaune, ou « le comprimé retourné » qui les encourage à ne pas jeter les médicaments périmés mais à les rapporter à la pharmacie… Au total, 12 « positions » et autant de conseils de tri pour que les étudiants d’Angers se transforment en référence en la matière.

Toute la campagne est à retrouver en ligne sur www.lejustetri.fr/le-kamasutri/

Article écrit par Michel (voir la biographie)
le 06 mars 2013 à 10:59

63 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
opaque
24 mars 2013 - 17 h 36 min

L’amour à trois, en effet c’est bien meilleur: sauf quand il faut faire le tri pour choisir qui va quitter la réunion.

Le tri des déchets ressemble bien à une fin de partouze ou on ramasse les capotes en se demandant qui les a portées…
mais ne pas se protéger des bactéries en faisant ses courses est un acte irresponsable, convenons en: et nul n’imagine une capote en verre consigné, ou en papier servant dix fois de suite…ou pire, en osier!
enfin , nul sauf moi…
Quand à baiser tout nus dans un potager, ce n’est pas à la portée des premiers amants venus: il faut savoir éviter d’écraser les carottes et les radis,tendrement enlacés que nous sommes sur la terre nourricière,qui se demande encore ce qu’on fout là…au lieu d’être au supermarché à ramasser des cochonneries dans des sacs en plastique ?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
803

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS