Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » La « zone morte » de la mer Noire et du Danube reprend vie
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La « zone morte » de la mer Noire et du Danube reprend vie

L’utilisation massive, pendant de nombreuses années, de détergents domestiques, d’engrais et de pesticides à usage agricole finirent par donner naissance à une « zone morte », apparue sur une grande partie du littoral Ouest de la mer Noire. A l’origine de ce phénomène, le nitrogène, le phosphore et l’ensemble des matières chimiques nocives intégrant la composition de ces produits avaient fini par priver d’oxygène certains écosystèmes du bassin du Danube.

Toutefois, après 75 ans de pollution d’origine agricole, industrielle et urbaine, la vie semble désormais reprendre le dessus dans cette zone. Appuyé par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), un plan international a permis d’identifier les sources majeures de la pollution. Une fois celles-ci ciblées, l’enjeu majeur consista à établir une stratégie impliquant l’ensemble des institutions chargées d’administrer le bassin du Danube et de la mer Noire, deux cours d’eau majeurs. Durant les 15 dernières années, le PNUD et le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) ont aidé à rassembler 3,5 milliards de dollars, affectés à des investissements en faveur de la réduction de la pollution. Ces financements ont notamment profité à des pratiques agricoles et industrielles plus respectueuses de l’environnement, ainsi qu’à des réformes en matière de politique, de législation et de gouvernance de l’eau. Au final, 13 pays ont bénéficié de ces fonds, établissant 75 stations de contrôle de la qualité de l’eau, répartis sur l’ensemble du bassin.

Suite à l’ensemble de ces mesures, les habitats jugés critiques ont été rétablis, surveillés et protégés au cours de la dernière décennie. Au regard de quoi, la zone morte de la mer Noire s’est presque entièrement résorbée. Outre une réhabilitation significative des écosystèmes de la mer Noire, cette restauration veille au maintien des moyens de subsistance des populations locales. En effet, des millions de personnes dépendent du bassin du Danube et de la mer Noire pour assurer leur subsistance, plus particulièrement dans les secteurs de la pêche et du tourisme.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 11 avril 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
48

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS