Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » L’entretien des sites pétroliers placé sous haute surveillance
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire
  5. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’entretien des sites pétroliers placé sous haute surveillance

Jean-Louis Borloo, le ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de l’Aménagement du territoire, renforce la sécurité sur les sites d’exploitation pétrolière en misant sur une prévention accrue des risques de pollutions accidentelles. Désormais, les exploitants de ces sites seront tenus de rendre compte aux DRIRE (Directions régionales de l’industrie, de la recherche et de l’environnement) des démarches concrètes mises en place pour contrôler l’état des canalisations, principales responsables des fuites incriminées. A partir des informations récoltées, des mesures de protection supplémentaires pourront être imposées aux structures déficientes.

Cette décision fait écho à l’incident survenu le 16 mars dernier à la raffinerie Total de Donges, en Loire-Atlantique, lors duquel une canalisation s’était rompue, déversant une vague de pollution dans l’estuaire de la Loire. Bien que l’ampleur du sinistre soit importante, nul n’est encore en mesure d’évaluer précisément l’impact environnemental généré. Mais une enquête a déjà débuté pour identifier l’origine de la fuite.

A la lumière des premières conclusions apportées, Total a été soumis à un décret l’obligeant à ne plus utiliser certaines canalisations, à initier des techniques de renforcement des installations préexistantes et à étendre l’inspection à l’ensemble des conduites aériennes de la raffinerie. Le groupe devra rendre ses devoirs d’école à l’administration au plus tard le 31 juillet prochain.

Total ne sera pas le seul à devoir rendre des comptes, 500 visites surprises seront organisées dans le secteur pétrolier durant l’année en cours.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS