Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Jean-Louis Borloo hausse le ton pour le traitement des eaux usées
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Jean-Louis Borloo hausse le ton pour le traitement des eaux usées

En fin de semaine dernière, l’inauguration d’une station d’épuration dans le bassin d’Arcachon a été l’occasion pour Jean-Louis Borloo, le ministre de l’écologie, de ‘taper du poing sur la table’ en qualifiant d’inacceptable la situation de la France en matière de rejets d’eaux usées.

Aujourd’hui, la France compte 13 300 stations d’épuration pour une capacité totale de traitement correspondant à 70 millions d’équivalents-habitants. Si globalement, les petites collectivités se montrent plutôt ‘bons élèves’, pour les plus importantes les résultats sont déplorables. En effet, selon le ministère, 146 des plus grosses stations d’épuration (1) ne sont toujours pas aux normes alors qu’elles concernent 36 millions d’équivalents-habitants soit la moitié de la population française !


Les deux bassins les plus concernés sont ceux de Seine Normandie avec 56 stations, et de Rhône Méditerranée et Corse avec 45 stations dont 21 sur le littoral méditerranéen. Dans le Nord de la France (Seine Normandie, Artois Picardie, Loire Bretagne et Rhin Meuse), les collectivités semblent avoir pris les engagements nécessaires, mais ce n’est toujours pas le cas dans le Sud (Rhône Méditerranée et Corse et Adour Garonne).

Dans ce cadre, Jean-Louis BORLOO entend ‘policer’ les 6 agences de l’eau métropolitaines avec un suivi hebdomadaire. Ainsi, début 2008, les collectivités concernées par les 98 stations d’épuration encore non conformes vont se voir :

- mettre en demeure de réaliser un planning d’investissement et les études de faisabilité dans un délai d’un an, avec, en cas de non-respect, la consignation des fonds nécessaires sur leur budget ;

- perdre les aides à taux plein et la totalité des primes de bon fonctionnement qui leur sont attribuées pour celles qui n’auront pas établi de convention avec l’agence de l’eau de leur territoire avant la fin de l’année 2007.

Toutefois, pour les collectivités moyennes qui auraient des difficultés liées à l’augmentation du prix de l’eau, une enveloppe supplémentaire de 2 milliards d’euros, sous forme de prêts bonifiés, a été annoncée.
Alex Belvoit

1- D’ici la fin de l’année, 48 stations supplémentaires devraient être conformes.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Jérôme
24 septembre 2007 - 0 h 00 min

Y a t’il qq chose de prévue pour toutes les péniches d’habitation qui rejettent directement leurs eaux usées qui sont, en plus, souillées par des produits toxiques ? ! ?


spanc
24 septembre 2007 - 0 h 00 min

Dans la région Sud-Luberon(84), sur 24 ou 25 communes concernées , une ou deux stations dépuration fonctionnent correctement , les autres sont défaillantes ou hors d’usage .Pourtant les Municipalités fautives perçoivent des primes de bon fonctionnement !
Une fois de plus le contribuable va payer pour la mise aux normes des stations d’épurations des Municipalités fautives (de quoi rendre jalouses les municipalités vertueuses )
J’aimerais savoir ce qu’il en est da la loi dite  » pollueurs – payeurs  » ? Les pollueurs qui ont sévi depuis toujours ne seront pas condamnés et en plus ils seront aidés : un comble !
J’espére que les menaces de Mr Borloo ne seront pas des paroles en l’air .


grenouille
26 septembre 2007 - 0 h 00 min

Tout d’abord, bravo à Mr. BORLOO. En effet il est facile de constater que malheureusement et comme  » d’hab  » le sud est à la traîne en matière de traitement des eaux (mais pas que dans ce domaine hélas).
Cependant, le traitement donc l’assainissement devient de plus en plus onéreux : à Thionville (Moselle)augmentation de 248% de la partie assainissement !!!
Qui paye ? Le particulier
Qui pollue et ne paye pas ? l’exploitant agricole

Quand va-t-on cesser d’encourager par des subventions l’utilisation de produits phytosanitaires ?
Bien-sûr l’agriculteur n’est pas le seul facteur, loin s’en faut, mais à ma connaissance il est le seul à ne pas payer pour dépolluer et à être payé pour polluer !!!
Que l’on m’explique. Nos sociétés marchent sur la tête.
Nos ancêtres trouveraient saugrenu de payer pour l’eau qui tombe du ciel ou qui coule dans les rivières.
Un jour viendra (j’espère ne pas le connaître), où il faudra payer pour respirer de l’air purifié.
Néanmoins caressons l’espoir que le gène dormant de la sagesse finisse par être activé au sein de l’humanité. Si on pouvait éviter la thérapie-génique …



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
29

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS