Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Implantation d’un projet Ikéa : les associations veulent sauver les meubles
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Implantation d’un projet Ikéa : les associations veulent sauver les meubles

Fournisseur d’ameublement réputé, le groupe suédois Ikéa s’évertue à offrir à ses clients une image respectueuse de l’environnement. Des efforts réduits à néant alors que se profile la construction d’une plate-forme logistique dans la région de Fos-sur-mer, dans les Bouches du Rhône. Invoquant les répercutions environnementales catastrophiques de l’implantation de ce projet au sein d’une zone de steppe sauvage jusqu’alors préservée, les associations de protection de l’environnement avaient déjà lancé l’alerte en avril dernier. A l’époque, elles pointaient du doigt certaines lacunes du projet, notamment l’absence de conduite d’eau pour alimenter l’entrepôt principal, susceptibles de porter préjudice aux espaces naturels colonisés.


Malheureusement, la suite leur a finalement donné raison. Proportionnels au bâtiment futur d’une « hauteur hors norme » selon FNE (France Nature Environnement), les travaux visant à réaliser les fondations de la plate-forme ont ouvert une brèche dans la nappe phréatique de la Crau. Pour pallier à cet incident, le surplus d’eau est pompé, puis reversé alentour, noyant sous une trentaine de centimètres d’eau les plaines d’orchidées avoisinantes. Un problème qui n’est pas prêt de se résoudre semble-t-il puisque, d’après FNE et NACICCA (1), les « travaux colossaux » actuellement engagés pour rabaisser le niveau de la nappe phréatique se feraient « vraisemblablement au mépris de la réglementation ».

En outre, la mise en place d’un sens giratoire donnant accès à la plate-forme aurait entraîné la destruction locale d’une orchidée pourtant protégée, nommée Orchis laxiflora. Si la construction devait suivre son cours, trois autres espèces végétales, dont la Scammonée de Montpellier, pourraient être les prochaines sur la liste. Or, selon NACICCA, la présence de ces espèces était signalée sur le site Internet du conservatoire botanique national méditerranéen.

L’indignation des deux associations est d’autant plus grande que toutes deux s’étaient portées volontaires pour apporter leur expertise en vue d’une prise en compte rigoureuse de l’impact sur l’environnement. Mais, comme elles l’ont souligné en avril dernier, pour chaque espèce passée sous silence, c’est autant de demandes de destruction et de mesures compensatoires évitées.

Cécile Cassier
Photo © NACICCA

1- NAture et CItoyenneté Crau CAmargue

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 10 février 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
texcaltex
11 février 2009 - 0 h 00 min

On voit encore une fois ici que les changements positifs ne viendront pas d’en haut! Le seul moyen de faire changer les choses est l’habitude du consommateur. Le message à faire passer est : « SI vous n’achetez plus un produit ou ne fréquentez plus un magasin, ceux-ci disparaîtront » Il faut donc boycotter les produits et producteurs nuisibles et favoriser les autres, ils prendront naturellement la place des précédents.
Pour l’instant peut-être penser sérieusement à boycotter IKEA et leur dire pourquoi?? Je pensais que dans les pays scandinaves les gens étaient beaucoup plus respectueux de la nature…


Linotte
12 février 2009 - 0 h 00 min

C’est fou comme ils ont la côte, ces Scandinaves ! Le meilleur système social, la plus grande égalité homme-femme… et maintenant, les plus écolos ? Allons donc, ne sont-ils pas des hommes (donc avides), IKEA une entreprise à but lucratif ?
Les plus belles femmes… sûrement pas les plus beaux meubles, en tous cas ! Boycotteurs, si vous ne pouvez favoriser l’ébéniste du coin, allez donc dans les brocantes et les boutiques de 2e main : ce sera toujours moins cher et plus joli que chez IKEA, et sûrement meilleur pour l’ »environnement » !


Josemite
12 février 2009 - 0 h 00 min

En réponse à texcaltex : Ikea set peut être respectueux de l’environnement en Scandinavie mais dans ce cas précis ils sont en France et donc libres de faire ce qu’ils veulent. Peut-être nos lois de protection de la nature ne sont pas assez strictes ?


Orodruin
12 février 2009 - 0 h 00 min

Eh oui c’est bien connu: c’est toujours mieux de protéger chez soi et d’aller détruire chez les autres. Exemple également du Canada qui cherchait à implanter une mine d’or en Guyane Française… Ou exemple de notre beau pays qui partait empoisonner le Pacifique avec nos essais nucléaires… Le souci c’est que dans la situation actuelle de crise, les gens n’ont pas les moyens d’acheter du neuf pour un prix élevé, même si ça peut être de la bonne qualité, alors les magasins Ikéa ont de beaux jours devant eux, faut pas se leurrer.


afric2000
12 février 2009 - 0 h 00 min

Absent depuis un certain temps de France à notre retour ns ns sommes rendus ds un magasin Ikéa et nous avons constatés que toutes références à l’environnement, au développement durable avaient disparues de l’argumentaire Ikéa.
Il faut dire que, à vue de nez, plus de 75 de leurs produits sontn fabriqué en Chine !!
Je rejoint ce que dit Orodruin !!


catblues
12 février 2009 - 0 h 00 min

j’ajoute un peu d’eau à votre moulin IKEA, mais dans un autre domaine.
Ikea est connu pour avoir un bon rapport qualité/prix; sauf que parfois vous avez des surprises !le même meuble d’un catalogue à l’autre à subit une augmentation de 63%, qui dit mieux ?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
170

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS