Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Erika : Total se réserve le droit de faire appel
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Erika : Total se réserve le droit de faire appel

Le verdict énoncé hier en fin de journée, sur le naufrage de l’Erika en 1999, a vu la société Total, affréteur de la cargaison que transportait le navire, être condamnée à titre pénal et civil pour délit de pollution. Une faute d’imprudence a ainsi été retenue contre le groupe, dans sa procédure de contrôle et de sélection des navires.

Aujourd’hui, alors que le décompte des 10 jours pour faire éventuellement appel débute, le groupe pétrolier fait le constat qu’il est condamné quand, dans le même temps, ‘le tribunal reconnaît que la véritable cause du naufrage est extérieure à Total’, en étant liée à l’état de corrosion de la structure de l’Erika. Ayant mis en place cette procédure de façon volontaire, Total considère que ‘Il est difficilement compréhensible d’être condamné pour un supposé dysfonctionnement d’une procédure non imposée par la loi…’

D’autre part, la société rappelle que le droit international du transport maritime a opté pour une nette séparation des responsabilités des principaux acteurs, l’affréteur n’étant pas responsable du contrôle et de la classification des navires.


Pour finir, suite à la catastrophe et à la marée noire qui a suivi, le groupe énergétique rappelle également qu’il a dépensé plus de 200 millions d’euros pour contribuer au nettoyage des côtes, pompage de la cargaison restant dans les épaves et traitement des déchets issus du nettoyage des côtes.

En conséquence, pour Total, le jugement rendu hier comporte de nombreux motifs d’appel…

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
eclairagenaturel
19 janvier 2008 - 0 h 00 min

Et total nous fait toute une publicité pour ses paneaux photovoltaiques écologiques et préservant la planète.

Ils se moquent de qui?

Mais peut-être leurs actionnaires sont des fonds de retraite américains ou bien nos gourvernants de droite comme de gauche.

Quelqu’un peut-il informer l citoyen lamda sur les actionnaires de total?

La curiosité a toujours fait évoluer les mentalités, alors merci à ceux qui pourront répondre.

Chantal et que l’on ne cache pas mon nom, je revendique ce que j’écris.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
22

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS