Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Emballage en bois léger : une démarche écologique ?
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Emballage en bois léger : une démarche écologique ?

En collaboration avec l’ADEME, le Syndicat National des Industries de l’Emballage Léger en Bois (SIEL) a comparé les bilans carbone et les analyses des cycles de vie de l’emballage en bois, en plastique et en carton, en prenant en compte des facteurs tels que l’émission de gaz à effet de serre ou la consommation d’eau. Ce comparatif aurait finalement permis de mettre en évidence que la fabrication d’un emballage en bois est plus respectueuse de l’environnement que celle de son équivalent plastique ou carton. Allant plus loin, le SIEL va même jusqu’à affirmer que « l’impact environnemental de la fabrication des emballages légers en bois est quasiment neutre ».

Autre argument invoqué pour promouvoir l’emballage léger en matière bois, ce secteur serait créateur d’emplois, regroupant à l’heure actuelle 45 PME en France. Issu de l’économie locale, l’emballage léger en bois générerait directement et indirectement 6 000 emplois en France et réaliserait un chiffre d’affaires de 250 millions d’euros. Prise dans sa globalité, la filière bois représente 231 000 emplois en France, soit environ le tiers du secteur automobile.

Si le bois, naturel et recyclable, apparaît moins préjudiciable à l’environnement que l’omniprésent plastique, la solution la plus appropriée est encore de limiter au maximum le recours à l’emballage. Aussi, au rayon fruits et légumes, les produits en vrac restent encore la meilleure option, même si cela implique l’usage d’un sachet. En l’état actuel des choses, identifier l’emballage le plus écologique s’avère être un véritable casse-tête. En atteste l’exemple du bois qui, bien qu’étant une matière première renouvelable, ne peut être exploité durablement sans une gestion raisonnée et ne peut se justifier comme argument écologique que si on garantit une réelle transparence quant à son origine.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Lea
19 mai 2009 - 0 h 00 min

Je ne sais pas si je fais la bonne interprétation de cet article. Mais le sentiment que j’ai, c’est que chaque lobby fait faire des études très sophistiquées pour tenter d’expliquer que son secteur fait du bien à la planète…. Et pendant ce temps la planète se meurt.


patou
20 mai 2009 - 0 h 00 min

Le terme « raisonné »peut préter à confusion et en fait ne veux rien dire .Un peu comme l’agriculture raisonnée qui veux que les paysans mettent moins de produit chimique : que veux dire moins , quant ils en mettent toujours ….


tomate
21 mai 2009 - 0 h 00 min

OUI , OUI ….
Parmi les 3 exemples mentionnés dans votre article, le bois est celui qui :
- nécessite le moins d’opérations de transformation, pour conduire au produit d’emballage désiré.
- Il est, dans certains cas de produit d’emballage, une MP ( Matière Première) et Un PSF ( Produit Semi-Fini).
- Le nombre de composants entrant dans la fabrication de ce produit est réduit.Par ailleurs, il est aisément envisageable de supprimer certains composants ( ou encore certains composés de ces composants) dans la fabrication de produits d’emballages en bois: je pense au teintures, peintures …

Le plastique et le carton doivent céder la place, et une politique en ce sens , est souhaitable : il y a un gisement énorme, et on privilégie la pérennisation d’une économie locale au mieux, départementale au pire …avec tous les avantages en terme de coûts logistique, transport, etc…
Maintenant, le suremballage doit être combattu vigoureusement: LA encore, et comme vous l’avez indiqué, un gisement énorme existe… Que notre président que nous méritons , son gouvernement et ses conseillers, prennent leurs courages à 2 mains…


cheguevara08
22 mai 2009 - 0 h 00 min

De tout temps, l’ homme a utilisé le bois pour se chauffer, pour se loger puis pour se meubler. Puis on a découvert que l’ on pouvait en faire de la pâte à papier et maintenant des emballages.
Au final, la pression sur cette ressource qui, toute renouvelable qu’ elle soit,va encore s’ intensifier, ce qui va impliquer une déforestation accrue dans toute partie du monde particulièrement boisée.A l’ heure du réchauffement climatique peut-on oublier que les forêts constituent les innombrables poumons de notre planète? Qui a déjà planté un arbre, une fois dans sa vie, et l’ a regardé pousser, jour après jour, sait qu’il faut du temps pour le voir grandir.Beaucoup de temps à l’ instar de toutes choses naturelles.L’ homme, lui, saccage tout en un clin d’ oeil, aussi vite qu’un enfant casse un jouet neuf.
Qu’ a-t-il fait par exemple, des pléthoriques populations de poissons qui frétillaient dans nos mers et nos océans? Une ressource pourtant renouvelable!


Linotte
2 juin 2009 - 0 h 00 min

Avez-vous remarqué que dans les magasins vendant à la fois du bio et du non bio, les fruits et légumes bio sont obligatoirement… emballés ?
Compréhensible, bien sûr, mais tout de même… Preuve une fois de plus que bio n’est pas synonyme d’écologique…



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
85

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS