Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.


Fermer
Univers Nature - Actualité, ennvironnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Des milliers de morts imputables aux véhicules diesel, chaque année en France
L'éco-photo de la semaine
magasin bio qui produit ses legumes


Newsletter
+ de 150 000 abonnés

La ruche qui dit oui !
Les 5 dernières ruches ouvertes !

Chiffre Clé
· 190 000 litres d’eau potable sont perdus toutes les 5 secondes en France ·
1 300, c’est le nombre de milliards de litres d’eau potable perdus dans des fuites en France. [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Selon la Nasa, notre civilisation pourrait ne ...
  2. Le principal prédateur du maïs s’adapte à sa ...
  3. Le GIEC ne fait plus recette
  4. Pollution de l’air intérieur, une ...
  5. Revêtements de sol écolo : y’a du choix !!

Focus Sur
maison ecologique
Une maison écolo pas comme les autres

Archives depuis 1999





Le dossier du mois
Revêtements de sol écologique
Si parfois, l’offre de produits écologiques est limitée, ce n’est assurément pas le cas pour les revêtements de sol. Il y en a pour tous les goûts et les pièces, avec des touchés très différents et des matières aussi variées que les couleurs, pour au final, des combinaisons décoratives et fonctionnelles qui n’auront de limite que votre imagination. • Les sols durs et froids - [...] Lire la suite ...


Des milliers de morts imputables aux véhicules diesel, chaque année en France

Neuf villes françaises ont participé au projet européen Aphekom qui a évalué l’impact sanitaire et économique de la pollution atmosphérique urbaine dans 25 villes européennes. Partie prenante de ce projet pour la France, l’Institut de veille sanitaire (InVS) vient de rendre public son rapport.

Les résultats montrent un impact important de la pollution atmosphérique en termes de mortalité et d’hospitalisations dans les villes concernées : Bordeaux, Le Havre, Lille, Lyon, Marseille, Paris, Rouen, Strasbourg et Toulouse. Toutes ces villes présentent des niveaux moyens de particules en suspension (PM2,5 et PM10) et d’ozone supérieurs aux valeurs recommandées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Ainsi, pendant la période étudiée, 2004-2006, le niveau moyen de particules fines (PM2,5) variait de 14 à 20 µg/m3 selon la ville, quand la valeur guide de l’OMS est 10 µg/m3. Quant à la valeur guide journalière de l’OMS pour l’ozone (maximum sur 8 heures : 100 µg/m3), elle a été dépassée de 81 à 307 fois durant les trois années de l’étude.

Menée simultanément, l’analyse des bénéfices sanitaires et économiques potentiels, associés à une amélioration de la qualité de l’air, est sans ambiguïté :
- l’espérance de vie à 30 ans pourrait augmenter de 3,6 à 7,5 mois selon la ville, ce qui équivaut à différer près de 3 000 décès par an, si les concentrations moyennes annuelles de PM2,5 respectaient la valeur guide de l’OMS (10 µg/m3). Le bénéfice économique associé est estimé à près de 5 milliards d’euros par an ;
- près de 360 hospitalisations cardiaques et plus de 630 hospitalisations respiratoires par an dans les neuf villes pourraient être évitées si les concentrations moyennes annuelles de PM10  respectaient la valeur guide de l’OMS (20 µg/m3), soit un bénéfice économique associé de près de 4 millions d’euros par an ;
- une soixantaine de décès et une soixantaine d’hospitalisations respiratoires par an dans les neuf villes pourraient être évités si la valeur guide de l’OMS pour le maximum journalier d’ozone (100 µg/m3) était respectée, pour un bénéfice économique associé d’environ 6 millions par an.

Cette étude confirme une nouvelle fois que résider à proximité d’une zone à forte circulation routière augmente sensiblement la morbidité attribuable à la pollution atmosphérique. Un constat qui amène l’InVS à rappeler qu’une diminution significative de la pollution atmosphérique, notamment issue des particules fines des véhicules diesel est une source de bénéfice non négligeable en termes d’augmentation de l’espérance de vie et de réduction des coûts pour la santé.

Rémy Olivier
Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 15 septembre 2012 à 12:00

3034 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
dieselstop
16 septembre 2012 - 0 h 00 min

Vive le DIESEL et maintenant, toujours à la pointe du progrès, nous pouvons vous proposer la voiture hybride DIESEL !!!!!


Josemite
16 septembre 2012 - 0 h 00 min

Nouveau cheval da bataille : bizarre il n’y a qu’en France que le diésel tue ! Qu’en est il dans les autres pays, l’Allemagne notamment ?


jng
16 septembre 2012 - 0 h 00 min

J’aimerais savoir si les véhicules récents équipés de filtres à particules sont également responsables de cette pollution atmosphérique et si elle n’est pas plutot produite par les moteurs anciens et mal réglés …


opaque
16 septembre 2012 - 0 h 00 min

les filtres à particules, c’est comme le filtre à cigarette… un joli placebo.
quand à la bonne conscience des français qui roulent par millions en diesel depuis des décennies sans se poser de questions, « parce que c’est moins cher »,elle ne risque pas de se troubler de si tôt, sauf si le prix à la pompe triplait d’un coup…
je n’irais alors pas pleurer sur leurs carcasses mises à la casse prématurément…
mais, rassurons les,ce n’est malheureusement pas encore pour demain.


Marcuse46
17 septembre 2012 - 0 h 00 min

@Josemite
Aucun pays n’a avantagé le gazole comme la France et je crois que nulle part ailleurs le prix à la pompe est plus bas que l’essence. Les constructeurs français ont développé le diesel sans aller vers d’autres solutions et habitué le consommateur à ne consommer que du diesel même quand c’était une aberration économique pour ceux qui roulent peu. Les bonus accordés qui basaient tout sur le CO2 avantageaient les petites citadines… diesel et sans FAP. Stupide bien sûr mais allez changer des habitudes ! Résultat: un parc diéselisé qui pue et fait du bruit… et tue. Pourquoi la plupart des modèles diesel ne sont pas homologués aux USA par exemple ? Le FAP est aussi une catastrophe quand il est mal utilisé (ville, petits parcours) et c’est la grande réusiite de la France d’avoir ainsi cumulé toutes les erreurs. Il va falloir une sacrée révolution des esprits pour changer cela… Roulez en hybride, c’est déjà moins pire !


paul48
18 septembre 2012 - 0 h 00 min

à « JOSEMITE » la France est l’un des rares pays à avoir favorisé le diésel pour les véhicules légers par une fiscalité avantageuse. Ce qui, à ma connaissance n’est pas le cas en Allemagne.
J’avais lu un article dans une revue automobile, il y a plus de 30 ans, (si, si !) dans lequel les allemands s’étonnaient de ce choix eu égard à la dangerosité de ces fameuses particules. Dangerosité maintes fois confirmée depuis !


gardien de mouton
18 septembre 2012 - 0 h 00 min

Je recherche un utilitaire (si possible tout terrain mais ne soyons pas trop gourmand) électrique ou autres énergies propres (si l’on considère le nucléaire comme une énergie propre), si possible avec une fiscalité intéressante ( mais ne soyons pas trop gourmand ,j’assume éventuellement mes choix politiques ou écolos). J’attends vos offres!!!
En tant que professionnel la loi m’autorise à récupérer de la TVA seulement sur le Diesel, le Fioul et non sur l’essence. Le GPL n’existe pas dans mon bled, mais si faire 10 ou 20 bornes de plus pour faire le plein et écolo dites le moi!!!
Pour ceux qui sont allés jusque là mon 4 4 consomme au moins 60 litres de diesel pour 350 Kms…aidez moi SVP

&


opaque
24 mars 2013 - 15 h 53 min

On se demande encore comment faisaient nos ancêtres pour garder les moutons….

Si j’avais un 4×4 diesel buvant 17,14 litres aux cent kilomètres, je n’hésiterais pas une seconde à le changer pour un 8 cylindres essence: tant qu’à consommer, autant se faire plaisir en conduisant , et sans refiler le cancer aux brebis égarées…

Mais il existe aussi de bons VTT électriques(ex:la marque « moustache »)capables de soulager les mollets des bergers.

La loi est bien mal faite: on ne peux pas non plus récupérer de TVA sur la transpiration
ceci dit ,en matière de comportement écolo, c’est presque un honneur que de ne pas participer à une telle mascarade fiscale.

signé: Docteur NO



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
86

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS