Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Des kilomètres d’amiante dans le Clémenceau
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  4. Innovation et tradition pour un revêtement ...
  5. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Des kilomètres d’amiante dans le Clémenceau

Revenue en France, à Brest, le 17 mai dernier, la coque de l’ex porte-avions Clémenceau a été passée à 95 % au crible par le Bureau Véritas, 5 % restant inaccessibles pour préserver la coque. Chargé d’établir un diagnostic complet et de formuler les recommandations utiles à l’élaboration du cahier des charges du démantèlement, Véritas vient de rendre ses conclusions.

Si aucune communication officielle n’a encore été faite, un certain nombre d’éléments ont été communiqués vendredi dernier aux associations Robin des Bois et Andeva (l’association nationale de défense des victimes de l’amiante).

Ainsi, l’expertise menée aurait révélé un ‘tableau amianté’ assez sombre pour l’ex porte-avions Clémenceau, avec :

- 17,5 km de tuyauterie dont le calorifugeage est considéré comme amianté ;

- 2,8 km de gaines de ventilation amiantées ;

- 2 380 m2 de parois isolantes avec de l’amiante projeté ;

- 3 920 m2 de matelas amiantés dans des cloisons coupe-feu ;

- 7 120 m2 de dalles amiantées :

- 44 000 m2 de peinture également considérée amiantée.


Début 2007, cette expertise devrait être complétée par la recherche d’autres substances toxiques éventuellement présentes dans la coque. Toutefois, les autorités estiment d’ores et déjà que le démantèlement de l’ex porte-avions Clémenceau devrait durer 36 mois, soit 3 fois plus longtemps qu’initialement prévu avec un traitement de la coque en Inde. Sur ce point, il n’est plus question de sous-traiter l’opération à l’autre bout de la planète, le démantèlement devant avoir lieu dans un des pays de l’association européenne de libre-échange (1).

Concernant le tonnage d’amiante à bord de l’ex Clémenceau, aucune information ne semble avoir été donnée. Rappelons que ce chiffrage avait fait l’objet d’un désaccord entre la société Technopure (à l’origine du premier niveau de désamiantage, en France), qui estimait qu’il demeurait encore un minimum de 500 tonnes d’amiante dans le navire, et le ministère de la défense, qui se prononçait pour ‘seulement’ 45 tonnes.

1- AELE : les 25 membres de l’Union Européenne, plus la Suisse, la Norvège, l’Islande et le Liechtenstein.

Pascal Farcy
Photo © Ministère de la Défense

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS