Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Des experts demandent une évaluation des micro-plastiques dans l’océan
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Des experts demandent une évaluation des micro-plastiques dans l’océan

Des experts réunis en atelier ont recommandé qu’une évaluation mondiale soit faite des micro-plastiques qui jonchent les océans afin d’éclairer les décideurs sur les moyens de les maîtriser. Alors même qu’il prend des proportions de plus en plus grandes, ce problème est mal compris.

Accueilli conjointement par la COI de l’UNESCO et le GESAMP(1) au siège de l’UNESCO à Paris, du 28 au 30 juin 2010, l’atelier a fait état des enquêtes régionales et d’un volume grandissant d’articles scientifiques qui s’accordent à confirmer que nous ne faisons qu’empiler les problèmes à résoudre dans l’avenir.

Les micro-plastiques s’accumulent dans les régions du monde qui connaissent un développement accéléré et n’ont pas de tradition de gestion des déchets solides. La quantité et le type de plastiques qui se déversent dans l’océan sont, en outre, des notions sur lesquelles les informations sont très insuffisantes, notamment au sein des gouvernements, des municipalités, de l’industrie du plastique et des multinationales de détaillants. Le fait que les déchets plastiques provoquent des dommages physiques aux mammifères marins, aux poissons et aux invertébrés est bien établi : la mort d’animaux empêtrés, asphyxiés ou le blocage de leurs organes sont très courants.

Les micro-plastiques sont de petits fragments de plastique produits par la détérioration structurelle et la désintégration d’objets en plastique, tels qu’emballages et pellicules plastiques, vêtements, brosses à dents et rasoirs, ainsi que matériaux de construction et matériel de pêche perdu ou abandonné. Les microplastiques peuvent aussi aboutir directement dans l’océan sous forme de ces granules de résine plastique qui interviennent dans la fabrication des plastiques ou sont fabriquées à dessin comme abrasifs de sablage ou encore comme exfoliants cosmétiques pour le visage. On en a déjà trouvé dans quasiment tous les milieux côtiers et marins.

La production mondiale de plastique augmente en moyenne de 9 % par an. Elle a plafonné à 245 millions de tonnes en 2008 avant de retomber brièvement à 230 millions de tonnes en 2009. Au fur et à mesure que l’économie mondiale se relève, cette production reprend son essor.

En savoir plus en lisant l’article source de notre-planete.info

1- Le GESAMP a pour mission de conseiller, sur toute nouvelle question liée à l’état de l’environnement, les agences qui le parrainent : OMI, FAO, UNESCO, ONUDI, OMM, AIEA, PNUE et PNUD.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
ladydidi
20 février 2011 - 0 h 00 min

…combien avons nous ce jour, de contenants ou emballages en plastique dans notre poubelle ?
Les choses n’évolueront que si les individus des pays à fort niveau de vie (oui, oui, vous et moi, quel que soit notre niveau de vie perso) donnent l’exemple en boycottant les circuits commerciaux et les produits qui leur imposent des conditionnements plastique pour économiser des salaires de vendeurs/peseurs qu’impliquent la vente en vrac.
Ailleurs, c’est un peu plus cher ? Mangeons moins, nous n’en vivrons que mieux !



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
38

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS