Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Des biocarburants issus de déchets pour British Airways
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  3. Les voitures les moins polluantes en 2017
  4. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Des biocarburants issus de déchets pour British Airways

Par biocarburant, on entend généralement des carburants provenant de plantes cultivées spécialement (betterave, colza, etc.), mais les déchets ménagers et industriels constituent une source d’énergie non-négligeable. Si ces derniers sont le plus souvent valorisés sous forme de chaleur ou de méthane, Solena Group travaille depuis plusieurs années à leur valorisation sous forme de carburant, et plus particulièrement de kérosène pour les avions.

Le processus voit les gaz, obtenus à partir du traitement à haute température des déchets dans un gazéificateur, être convertis en biocarburant et en naphte (une substance utilisée comme fluidifiant du pétrole par l’industrie pétrolière). Le rendement est tel que la transformation annuelle de 500 000 tonnes de déchets fournirait 73 millions de litres de kérosène. Aussi, en partenariat avec British Airways, la société œuvre à la construction d’une usine dédiée dans l’Est de Londres, dont la production devrait être intégralement acquise par la compagnie aérienne dès 2014.

Outre cette production de ‘kérosène vert’, le site produirait 20 MW d’électricité à partir des résidus de gaz issus du processus transformation, tandis que le seul déchet solide pourrait être valorisé en alternative aux agrégats dans le secteur de la construction.

Au final, selon Solena et British Airways, par rapport à un enfouissement classique des déchets et à une production de kérosène provenant du secteur pétrolier, le potentiel global de réduction des émissions de CO2 pourrait s’élever à environ 550 000 tonnes par an. Un total qui se subdivise en 250 000 tonnes grâce au non-enfouissement de déchets, 145 000 tonnes sur le cycle de vie complet du carburant produit, 86 000 tonnes grâce à la production d’électricité et 72 000 tonnes pour la production de naphte.

Si le procédé apparaît ‘sur le papier’ plus que séduisant, il reste à voir ce qu’il en sera concrètement dans quatre ans. Cela dit, pour relativiser l’apparente importance des chiffres avancés, les 73 millions de litres de biocarburant promis ne représentent que 2 % des besoins actuels de British Airways sur l’aéroport de Londres-Heathrow …

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 23 février 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
lupus
24 février 2010 - 0 h 00 min

Chouette, on va pouvoir produire plus de déchets ménagers, alors ?


jozzoj
26 février 2010 - 0 h 00 min

J’ai bien lu ???
les 73 millions de litres de biocarburant promis ne représentent que 2 % des besoins actuels de British Airways sur l’aéroport de Londres-Heathrow ?
Ou comment une apparente bonne nouvelle est en fait une goutte d’eau (c’est le cas de le dire). C’est effrayant…






à lire aussi
     
Flux RSS