Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Déchets : des dizaines de sites de stockage illégaux en France
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. L’UFC Que Choisir le prouve : la voiture ...
  2. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits
  3. L’ardoise comme toiture
  4. Comment contrôler l’isolation thermique ...
  5. Obsolescence programmée : Cdiscount se fait ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Déchets : des dizaines de sites de stockage illégaux en France

Relayée par les médias, l’évacuation totale des déchets entreposés sur un site de transit des déchets de chantiers à Limeil-Brévannes (94) a débuté début septembre. Il s’est, en effet, avéré que la société LGD, ayant reçu l’autorisation en 2002 d’exploiter ce site, réceptionnait illégalement toutes sortes de déchets, dont des déchets organiques, plastiques, voire dangereux. Or, en place et lieu de transit, ces déchets s’accumulèrent pendant neuf ans. Pour France Nature Environnement (FNE), ce cas est loin d’être isolé. Selon l’association, il existe des dizaines de sites illégaux de cet acabit, impliquant d’autres sociétés, telles que la société BMR et la société Paté SAS à Villeparisis ainsi que la société Gerléro à Saint Alban et Bessens.

Pour les associations, ces dysfonctionnements viennent du fait que les 1200 inspecteurs des installations classées pour la protection de l’environnement ne sont pas à même de contrôler les 500 000 exploitations françaises classées. Au regard de quoi, certaines entreprises continuent à exploiter une activité sans autorisation, ou avec des autorisations en inadéquation avec la réalité du terrain. Selon Michel Riottot, président d’Ile-de-France Environnement, membre de FNE, les départements de la grande couronne francilienne servent actuellement « d’exutoire aux déchets industriels et commerciaux, puis aux déchets ménagers des centres d’enfouissement ». Pas moins de sept nouvelles demandes de zones d’enfouissement viennent ainsi d’être déposées pour le seul département de Seine et Marne. Selon lui, la priorité doit être donnée à la réduction, la réutilisation et au recyclage en matière de gestion des déchets. A l’heure actuelle, l’enfouissement et l’incinération représentent plus une manne financière pour les entreprises spécialisées qu’une réelle solution de prise en charge des déchets.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS