Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Crédits carbone : l’hypocrisie de l’UE qui monnaie ses émissions
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Crédits carbone : l’hypocrisie de l’UE qui monnaie ses émissions

Selon une enquête (1) réalisée par l’Alliance Globale pour les Alternatives à l’Incinération (GAIA), portant sur près de 300 projets dans 50 pays, les Etats membres de l’Union européenne financent des projets de gestion de déchets municipaux illégaux dans les pays en voie de développement, via l’achat de crédits carbone. Le Mécanisme de Développement Propre (MDP) permet aux industries des pays de l’UE de s’acquitter de leurs objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), en achetant des crédits de compensation carbone. Ceux-ci financent alors des projets œuvrant en ce sens dans les pays en développement.

Mais un fossé sépare la théorie de la pratique. Selon GAIA, les incinérateurs et projets de captage des gaz issus de l’enfouissement des déchets financés dans les pays en développement ne respectent pas la réglementation européenne sur les déchets. En effet, si celle-ci impose des contrôles stricts sur les émissions toxiques provenant des incinérateurs de déchets, le MDP, lui, ne fixe pas de limites de pollution. Pour preuve, les incinérateurs financés en Chine avec les fonds du MDP sont autorisés à émettre dix fois plus de dioxines que ce que permet la législation européenne.

De même, deux tiers des projets de captage des gaz d’enfouissement soutenus par le MDP encouragent l’enfouissement des déchets organiques afin de produire plus de méthane. L’objectif est de vendre des crédits carbone grâce à la captation d’émissions de méthane supplémentaires. Outre ces subterfuges, c’est le fondement même du MDP qui a été détourné. Ainsi, au moins 32 incinérateurs financés par ce dispositif brûlent des déchets sans retenue, alors même que l’UE prône la prévention des déchets et leur recyclage.   

Présenté lors d’une séance d’information au Parlement européen, le rapport de GAIA a listé les pays membres présentant les pires dossiers en matière d’achats de crédits carbone en faveur de projets d’incinération et d’enfouissement illégaux. Parmi eux, figurent le Royaume-Uni, la France, l’Espagne et les Pays-Bas. Le mois dernier, le Commissaire européen de l’Energie a annoncé une réforme du système d’échange des émissions d’ici la fin de l’année. Si celle-ci portera principalement sur le prix des crédits carbone, elle offre la possibilité de contrer le détournement du MDP au profit de l’hypocrisie de certains Etats et sociétés, libérés de leur obligation de réduire leurs émissions.

Cécile Cassier
1- Le rapport rendant compte de cette enquête s’intitule : « EU’s Double Standards on Waste and Climate Policy ».

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 24 mai 2012 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
33

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS