Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Collecte des accumulateurs : on demande plus d’information pour plus de recyclage
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Collecte des accumulateurs : on demande plus d’information pour plus de recyclage

Screlec, l’organisme en charge d’une partie de la collecte et du recyclage des accumulateurs et des piles usagés, vient de publier une étude* sur le comportement des bricoleurs quant à leurs modes d’élimination des batteries usagées des outils portatifs.

Le secteur du bricolage est en effet un grand consommateur de ces accumulateurs, les outils sans fil (perceuses, visseuses-déviseusse…) ayant largement inondé le marché. Selon le sondage, 61 % des foyers en possèdent au moins un et la moitié d’entre eux disent s’en servir très fréquemment (au moins deux fois par mois). Mais qu’en est-il de ces accumulateurs en fin de vie ?

La moitié des personnes sondées avoue jeter l’accumulateur, en même temps que l’outil lui-même, à la décharge. Seuls 15 % ont le réflexe de le déposer dans un point de collecte mis en place à cet effet. Pourtant 96 % de ces bricoleurs se disent favorables à un recyclage systématique, mais avouent ne pas savoir comment faire. Ils remettent ainsi en cause la communication faite autour des points de récupération, mis à disposition dans les grandes surfaces et magasins de bricolage, insuffisamment mis en valeur.

Par extrapolation, le résultat du sondage met également en avant la difficulté de l’application du récent décret relatif aux déchets électriques et électroniques (août 2005) qui a étendu l’obligation de collecte et de recyclage aux particuliers en obligeant les magasins de distribution à reprendre les accumulateurs usagés.

Ainsi, si chaque Français utilise en moyenne une dizaine de piles et/ou d’accumulateurs par an (environ 20 000 tonnes de ces produits sont commercialisées chaque année) ces produits viennent grossir la quantité de déchets électriques et électroniques à traiter (électroménager, HI-FI, TV…). Au total, selon l’ADEME (agence de développement et de maîtrise de l’énergie), un français générerait environ 13 kg de déchets électriques et électroniques, dont la majorité n’est pas collectée et recyclée.

Ne perdons pas de vue que non recyclés, et envoyés en décharge sans aucun traitement, ces déchets et plus particulièrement les accumulateurs et les piles libèrent dans l’environnement de nombreuses substances toxiques (plomb, cadmium, lithium, mercure…).

* Etude quantitative réalisée par l’institut LH2 (ex Louis Harris), du 15 octobre au 3 novembre 2005, par téléphone, auprès d’un échantillon national représentatif de 502 utilisateurs d’outils électroportatifs sans fil (méthode des quotas).

Cécile Fargue

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 24 janvier 2006 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
25

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS