Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Collecte de déchets par aspiration en Ile-de-France
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Collecte de déchets par aspiration en Ile-de-France

Après avoir été approuvée le 17 novembre, la première expérimentation en Ile-de-France de la collecte des déchets par aspiration devrait voir le jour dans la ville de Romainville (93) dès la fin 2010. Deuxième ville retenue pour accueillir le projet, la commune des Lilas devra, quant à elle, attendre 2013 pour une mise en place effective du système. S’appliquant aux quartiers situés de part et d’autre de la frontière séparant les deux villes, l’opération concerne, pour la seule ville de Romainville, 2 500 tonnes de déchets produites chaque année par les occupants des 2 797 logements recensés.

Vantée comme « un process innovant et respectueux de l’environnement », la collecte automatisée par aspiration pneumatique des déchets permet de supprimer le recours aux sacs poubelles et aux bacs présents dans la rue. Dans le cas présent, elle implique également la suppression de quatre passages de camions bennes par semaine sur l’ensemble du périmètre. Or, si la région se félicite de cette initiative au regard de la suppression des « risques et de la pénibilité du travail liés à la collecte », elle reste, en revanche, étrangement silencieuse sur son implication en terme de suppression d’emplois. Et il serait mal venu d’invoquer une réduction des coûts assumés par les structures publiques, la région Ile-de-France ayant annoncé un budget global de 2,3 millions d’euros pour la centrale d’aspiration, auquel elle participe à hauteur de 450 000 euros.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
barbara
23 novembre 2009 - 0 h 00 min

une grande partie des déchets concernent des emballages qui entourent un aliment 2 voir 3 fois pour raison de rentabilité des entreprises / grands groupes. Pour réduire le volume des déchets il n’y a qu’une seule solution: en produire moins – cela doit nécessairement passer par la législation (européenne) – en achetant bio, on supprime pour une grande partie les emballages doubles et triples.


Linotte
23 novembre 2009 - 0 h 00 min

Le principe du pollueur-payeur n’est plus qu’un lointain souvenir… et celui du tri aussi, alors ?


otuscops
18 décembre 2009 - 0 h 00 min

Oublions un moment les mensonges officiels prétendant que le tonnage global des déchets se serait réduit, pendant que les volumes explosent… Contrairement à ce qui est largement propagé, la solution n’est pas aux mains des consommateurs, certains produits n’existant QUE sous blister, bacs polystyrène, etc. La grande distribution profite, comme elle en a le droit, de la paupérisation qui rend sa clientèles captive. Il n’est pas dans nos moeurs de nous rendre au supermarché avec un cutter pour transférer nos achats dans des contenants vertueux. Nous ne sommes pas des Suisses, mais il m’est arrivé de le faire. Vous pouvez essayer si vous êtes courageux.
Soyons sérieux, le motif du suremballage n’a jamais été la conservation d’aliments qui sont truffés de sulfites (dernière mode), pesticides,glutamates, modificateurs endocriniens et tout le tremblement. Si vous pensez que la santé des acheteurs préoccupe les grandes enseignes, vous êtes bien naïfs. ce n’est pas non plus une question d’ergonomie. Non, la vraie raison, c’est de gênerle vol, la récup’, la démarque inconnue. La réponse à n’importe quelle contradiction dans les domaines de l’industrie et du commerce est invariablement la même : combien ça rapporte (un pauvre) ?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
27

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS