Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Beauvais teste la collecte du verre usagé à cheval
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Beauvais teste la collecte du verre usagé à cheval

Passé d’une quinzaine, en 2001, à près de 80 aujourd’hui, le nombre de municipalités qui font appel aux chevaux de trait pour mener à bien la collecte des ordures ménagères, gérer les espaces verts, etc. ne cesse d’augmenter. Dernière ville à se lancer, Beauvais, préfecture de l’Oise, a débuté ce jour une expérimentation de collecte à cheval du verre usagé. L’attelage tiré par Nipon du Santerre, un cheval de race Trait du Nord de l’association Equiterra, sera mené par une femme cocher et accompagné par des agents de SITA sur un circuit jusque-là attribué à un camion.


Dans la continuité du partenariat signé le 5 mai dernier entre la société SITA et les Haras nationaux, pour professionnaliser l’usage des chevaux, ânes et autres mules dans la collecte des déchets et le nettoyage des villes, l’opération s’achèvera le 3 octobre et aura valeur de test national. A son terme, la filiale de Suez entend ainsi pouvoir proposer un service de collecte hippomobile à toutes les collectivités avec lesquelles elle travaille (1).

Le cheval n’est pas un auxiliaire municipal nouveau à Beauvais, depuis 2005 il y est mis à contribution pour différentes tâches (transports de personnes, sécurité (brigade équestre), éducation…), la maire de la ville, Caroline Cayeux, soulignant que ‘avec le cheval, on pourrait penser à un retour en arrière, alors que pour nous, cela représente une façon très moderne et efficace de faire face aux difficultés d’aujourd’hui’.

En effet, au-delà d’un bilan écologique imbattable, les chevaux de trait sont d’une manière générale beaucoup plus souples d’utilisation en permettant l’accès à des voiries de taille réduite et en présentant un coût global très inférieur à une solution motorisée (moins de 10 000 € par an contre environ 14 000 € pour un camion).

Alex Belvoit
Photo © Equiterra

1- Trouville et Lyon ont déjà recours, en partie, à des chevaux pour le ramassage des ordures ménagères.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
capataz
3 septembre 2008 - 0 h 00 min

« Chassez le naturel et il reviens au galop ! »Enfin,une initiative intéressante ! Bravo à tous ceux qui se sont attelés a un tel projet.


simon34
4 septembre 2008 - 0 h 00 min

Il y a de quoi sourire. Le cheval, pratique, bon marché, vivant, tombé en désuétude face au rouleau compresseur de la mécanisation et de la propagande industrielle, qui revient présenté non comme une saine marche arrière face aux aberrations de la modernité, mais comme une « façon très moderne et efficace de faire face aux difficultés d’aujourd’hui »… hahaha. Et pendant ce temps, dans le monde entier, on vend les bienfaits de la mécanisation à coup de « révolution verte » à des sociétés qui sont peut-être finalement plus modernes et efficaces que nous ?…


marseille42
4 septembre 2008 - 0 h 00 min

Equins ou asiniens, nos compagnons à quatre pattes ont toujours été et sont encore dans beaucoup de pays des serviteurs robustes, efficaces et exemplaires des travaux lourds et pénibles de portage et de débardage que doivent effectuer les humains. L’annoncer comme une découverte d’avenir est quasi un gag! Mais j’y suis entièrement favorable et l’étais bien avant aujourd’hui.


Lucho
4 septembre 2008 - 0 h 00 min

Le groupe Suez est une grosse machine a sous.
Le résultat de l’affaire sera un verrouillage des prestations de collecte hippomobile dans les villes avec des meneurs payés au salaire minimum et des chevaux très sollicités.N’oublions pas que les Haras nationaux vont dégraisser leur personnel d’ici un ou deux ans.
Une bonne opération de communication et bien sur des résultats économiques à l’avenant; les villes seront enchantées de payer les prestations d’un gros groupe offrant toutes les garanties.
Tout cela donnera une belle image verte à ce groupe bien peu préoccupé par la nature.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
313

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS