Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » 39 kg de plutonium « oubliés » sur un site en cours de démantèlement
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






39 kg de plutonium « oubliés » sur un site en cours de démantèlement

En cours de démantèlement depuis début 2009, « l’Atelier de Technologie du Plutonium (ATPu) », l’un des sites du Commissariat à l’Energie Atomique de Cadarache, exploité par AREVA, a été le théâtre d’une inquiétante découverte. Ancienne usine de fabrication de combustible MOX, mélange d’uranium appauvri et de plutonium, ce site a été fermé car considéré comme non conforme aux exigences de sûreté actuelles. Mais, lors des opérations de démantèlement, la quantité de plutonium restée dans les matériels de confinement s’est révélée largement supérieure à celle attendue. En effet, ce ne sont pas 8 kg de plutonium qui ont été retrouvés mais 39 kg. Or, comme le note Greenpeace France : « Rappelons que quelques microgrammes suffisent à déclencher un cancer mortel des poumons ou des voies respiratoires et que 7 à 8 kg de plutonium permettent de confectionner une bombe nucléaire de la puissance de celle utilisée à Nagasaki en 1945 ».

Suite à cette trouvaille, l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) a inspecté le site le 9 octobre dernier et a suspendu les travaux de démantèlement. Elle a, en outre, classé l’incident au niveau 2 de l’échelle internationale des événements nucléaires (INES), laquelle en compte sept en tout.

A en croire Greenpeace, le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) avait connaissance de la situation depuis le mois de juin 2009 et se serait volontairement abstenu d’en informer l’ASN. Les déclarations de Jean-Louis Borloo ne semblent pas démentir cette position, le ministre d’Etat ayant déclaré regretter « profondément qu’un tel délai se soit écoulé entre la découverte de cette situation et sa déclaration ».

Cette nouvelle affaire vient ternir un peu plus l’image de l’industrie nucléaire, déjà largement entachée par un récent documentaire diffusé sur la chaîne Arte (1). Réalisé par Eric Guéret et Laure Noualhat, ce dernier pointe du doigt le scandale du stockage de déchets nucléaires français en Russie.

Pour l’heure, les opérations de démantèlement initiées sur le site du CEA ne reprendront pas sans l’accord de l’ASN.

Cécile Cassier
1- Diffusé le 13 octobre dernier, ce documentaire s’intitule « Déchets, le cauchemar du nucléaire ».

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 15 octobre 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
rose
17 octobre 2009 - 0 h 00 min

Cet « incident » doit vraiment être d’une gravité inaccoutumée pour que la mal nommée Autorité de sûreté nucléaire le classe au niveau 2. Ce classement n’a qu’un sens médiatique, mais tout événement étant systématiquement classé au niveau 1 — pour le banaliser et en faire justement un non-événement —, nous pouvons légitimement être quelque peu inquiets… surtout quand on pense au nombre fantastique de bombes atomiques sur lesquelles repose paisiblement notre bucolique pays. Face à cela, les divers plans Vgipirate régulièrement mis en place font doucement sourire.
Il me semble du reste que ce Mox est précisément le combustible prévu pour la petite Normande, l’EPR, et qu’il est la matière la plus (durablement) dangereuse qui soit. Mais c’est peut-être ce qu’on appelle « développement durable »…?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
23

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS