Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » 350 000 € pour un dégazage au large d’Ouessant
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. Fair Squared : les préservatifs vegan ...
  5. Une centrale nucléaire flottante en Russie


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






350 000 € pour un dégazage au large d’Ouessant

Lundi soir, aux alentours de 18 heures, un aéronef de la Marine nationale a repéré à environ 80 km au Nord Ouest de l’île d’Ouessant une nappe d’hydrocarbures mesurant 11 km de long par 300 mètres de large. Celle-ci s’inscrivait dans le sillage d’un cargo de pavillon égyptien, l’Al Esraa, chargé d’affréter des marchandises diverses depuis le port d’Anvers, en Belgique, vers la ville de Barcelone.

A la lumière des éléments photographiques fournis par la Préfecture maritime de l’Atlantique, le procureur de la République de Brest a ordonné le déroutement du navire vers le port breton de Brest.

On soupçonne d’ores et déjà le navire détourné de s’être rendu coupable de pollution volontaire, une caution de 350 000 € a ainsi été requise à l’encontre de son armateur.

A noter que cette nouvelle affaire de pollution par hydrocarbure en mer est la première après le récent durcissement de la législation en la matière.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 30 septembre 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
mat1980
1 octobre 2008 - 0 h 00 min

ils n’ont pas oublié un zéro à ces pauvres petits 350000 €, je trouve ça ridicule pour un bateau et une cargaison qui en vaut certainement et largement beaucoup plus !


jdautz
2 octobre 2008 - 0 h 00 min

Quand même, même si le bateau vaut plus que ça, 350000€ ne poussent pas sous les pieds des chevaux.

Et puis c’est une caution si je lis bien, pas une amende.


sauvage1
5 octobre 2008 - 0 h 00 min

Je pense qu’il inepte de traiter les pollutions de ce genre par compensation financière. En effet, les dégâts que représente la destruction des êtres vivants dans les eaux superficielles sont difficilement quantifiables. Ensuite, l’argent peut être trouvé sans difficulté par les pollueurs. Ils préfèreront toujours donner de l’argent plutôt que de réviser leurs manières de faire. Nous ne traiteront jamais ainsi le problème de fond, qui est l’élimination de ces pratiques.


Démosthène
10 octobre 2008 - 0 h 00 min

Salut,
C’est un début, mais à mon avis insuffisant, il est temps de prendre des mesures plus radicales envers les pollueurs.
@+






à lire aussi
     
Flux RSS