Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » 140 kg de plutonium sur les routes françaises, pour le désarmement…
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Réchauffement climatique : « Quand vous êtes ...
  4. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  5. Innovation et tradition pour un revêtement ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






140 kg de plutonium sur les routes françaises, pour le désarmement…

Un convoi à destination de Cadarache dans le sud de la France, a quitté ce matin, vers 4h30, l’usine Cogema de La Hague. Ce transport contiendrait les 140 kilos de plutonium d’origine militaire arrivés, hier matin, au port de Cherbourg par un convoi maritime dédié aux matières nucléaires.

Transféré d’un container de transport maritime vers un container routier à La Hague, le plutonium doit traverser la France pour parvenir à l’usine de Cadarache, dans les Bouches du Rhône. Sur place, au terme d’un voyage de plus de 1000 km, les 140 kg de plutonium militaire seront ‘recyclées’ pour fournir 2 tonnes de combustible civil : le MOX, un mélange d’oxydes d’uranium et de plutonium.

Trois mois après, le combustible MOX, sous forme de ‘crayons’ devrait prendre la route à destination du centre de Marcoule, dans le Gard, où le combustible sera conditionné en 4 assemblages de combustible nucléaire permettant son utilisation dans une centrale nucléaire. Après son retour aux USA, probablement au cours du 1er trimestre 2005, selon la société AREVA en charge du contrat, ce combustible permettra d’alimenter en électricité une ville de 100 000 habitants pendant près d’un an.

Cette opération de transformation de plutonium entre dans le cadre d’accords internationaux sur le désarmement nucléaire qui, suite à des traités signés en septembre 2000, engage les Etats-Unis et la Russie à éliminer 34 tonnes de plutonium militaire en excédent. La validation aux Etats-Unis de ce programme nécessite la fabrication préalable de 4 assemblages de combustible MOX. Si le nouveau combustible est validé, le groupe Areva procédera à un transfert de technologie pour construire une usine de retraitement sur le territoire américain.

Toutefois, alors que 3 à 4 kilos de ce plutonium suffisent à faire une bombe atomique, le transport de ce plutonium à travers la planète soulève de nombreuses réactions, notamment dans sa partie terrestre, en France. Le container utilisé, le FS 47, a été en mars 2004 l’objet d’une étude effectué pour le compte de Greenpeace qui modélisait les conséquences de 3 types d’accidents : grave accident de la route, grave accident dans un tunnel et attaque terroriste, avec pour chacune d’entre-elles un incendie d’une intensité suffisante pour venir à bout des FS47 et engendrer de nombreuses victimes. Le parallèle était également fait avec l’utilisation du container aux Etats-Unis, où celui-ci fait l’objet, lors de transports routiers, d’une sécurité (camions totalement blindés, équipés de systèmes empêchant l’enlèvement des containers et escorté de véhicules blindés de transport de troupes) sans comparaison avec l’apparent faible niveau français.

Le Réseau ‘Sortir du nucléaire’ a appelé à un rassemblement de protestation à 17h30 à proximité de Cadarache et annonce pour samedi, 20 manifestations simultanées à 15h00, dans plusieurs grandes villes dont Cherbourg, Amiens, Paris, Dijon, Laval et Avignon.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
23

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS