Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » 10 semaines pour évacuer et recycler 800 tonnes de pneus usagés
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






10 semaines pour évacuer et recycler 800 tonnes de pneus usagés

Depuis juin 2004, un décret impose aux manufacturiers et aux importateurs de pneumatiques de prendre en charge le recyclage des pneumatiques arrivés en fin de vie. Mais, bien que ce nouveau mode de fonctionnement de la filière ait enrayé la création de nouveaux dépôts, il n’apporte pas de solution concrète face à l’urgence environnementale et sanitaire que constituent les anciens sites de stockage. Pour remédier à cet état de faits, l’ensemble des acteurs de la filière (distributeurs, manufacturiers, constructeurs automobiles, professionnels du secteur des déchets…) se sont réunis sous l’égide du ministère de l’Ecologie et ont donné naissance à l’association Recyvalor. L’ambition de cet accord professionnel est de financer et d’organiser le retrait et la valorisation, en partenariat avec l’Etat et les collectivités concernées, des quelque 61 stocks de pneumatiques usagés recensés sur le territoire français. Représentant un volume global maximum de 80 000 tonnes, la résorption de ces derniers requiert un engagement financier total de près de 7 millions d’euros de la part des membres de l’association.

S’étant accordé un délai de 6 à 8 ans pour satisfaire cet objectif, Recyvalor s’est attaqué depuis le 8 septembre dernier à son premier chantier d’intervention. Situé dans le département du Tarn, le site de la ville de Graulhet concentre un stock sauvage de 800 tonnes de pneumatiques usagés. Son élimination devrait nécessiter 10 semaines de travaux pour un coût total estimé à 400 000 euros. Basé à quelques mètres de zones d’habitations et d’une école, il a été jugé prioritaire en raison des risques d’incendies, de proliférations de reptiles et de moustiques potentiellement porteurs de virus (Chikungunya…) liés à la présence de ces décharges illégales.

Selon le calendrier préétabli, les dépôts de Nébing dans le département de la Moselle, de Hatten dans le département du Bas-Rhin et de Châtillon le Roi dans le département du Loiret devraient rapidement emboîter le pas à celui de Graulhet et être traités d’ici fin 2008. Ils bénéficient eux aussi d’un statut prioritaire.



Le site de la ville de Graulhet et ses 800 tonnes de pneumatiques


Une fois enlevés par Recyvalor, les pneumatiques seront recyclés pour redevenir de la matière première. Quatre possibilités s’offrent alors, comprenant la valorisation énergétique (combustibles de substitution et co-incinération en cimenterie…), la valorisation en travaux publics (bassins de rétention pour lutter contre les inondations…), la valorisation par réemploi incluant notamment le rechapage (1) et enfin la valorisation matière via laquelle les pneumatiques sont utilisés pour la réalisation de terrains de sport et d’aires de jeux.
Cécile Cassier
Photo © Michel Dlaoui / Aliapur

1- Le rechapage consiste à réparer un pneumatique en y appliquant une nouvelle couche de gomme. Ce procédé s’applique pour les pneumatiques à la sculpture usée mais dont les flancs sont encore en bon état.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 01 novembre 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Tam biêt
9 novembre 2008 - 0 h 00 min

Qu’en est-il des pneus usagés qui sont utilisés comme lest sur les bâches qui servent à protéger l’ensilage ( ensilage = maïs broyé et « fermenté »…. les bovins sont tous alcooliques….. Miam!!! le bon lait et, pour les carnivores…. Miam ! la bonne viande).
Il existe au moins une loi européenne déjà ancienne qui interdit cette utilisation des vieux pneus. Qui la connaît ? Qui a osé dire à son voisin EXPLOITANT agricole que s’il recevait des subventions européennes, il devait se conformer à la législation européenne ? Je l’ai fait….. j’ai un copain de moins!!! (pauvre terre campagnarde , morte d’avoir été outrageusement exploitée…) Tam biêt.!! = A bientôt!!!



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
753

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS