Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Phénomene naturel » Nuages de cendres volcaniques : un danger toujours d’actualité
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Nuages de cendres volcaniques : un danger toujours d’actualité

En avril dernier, l’Europe était en partie paralysée par l’éruption du volcan islandais Eyjafjallajökull, et le nuage de cendres qu’elle provoqua. Le trafic aérien fut fortement perturbé, pour ne pas dire gelé, pendant plusieurs jours.

Tenu le 23 juin dernier à Bruxelles (Belgique), un atelier organisé par le comité d’évaluation des choix scientifiques et technologiques du Parlement européen (STOA) s’est demandé comment une éruption considérée comme « relativement peu importante » a pu avoir un tel impact sur une échelle aussi étendue.

D’après le professeur David Cope de l’office parlementaire britannique de la science et de la technologie, si l’Europe abrite de nombreux volcans, majoritairement concentrés sur le pourtour méditerranéen, les volcans islandais sont plus à même de produire de gigantesques nuages de cendres. La raison à cette prédisposition tient au fait que la plupart d’entre eux se trouvent sous des calottes glaciaires. Aussi, lorsqu’ils entrent en éruption, ces volcans font fondre la glace. L’entrée en contact du magma et de l’eau de fonte qui en résulte crée des cendres.

L’autre grand mystère portait sur les facteurs qui ont permis au nuage émis lors de l’éruption du volcan islandais de se maintenir aussi longtemps en suspens au-dessus de l’Europe. Pour le professeur Julian Hunt de l’University College London (Royaume-Uni), un phénomène climatique inhabituel en serait à l’origine. Qualifié de « blocage atmosphérique », celui-ci aurait permis de retenir le nuage de cendres pendant plusieurs jours dans le ciel européen. Mais les facteurs environnementaux précis ayant joué un rôle dans cet épisode restent mal cernés, comme le reconnaît le Pr Julian Hunt : « Il faut modéliser la formation des nuages et les processus de dispersion ; malheureusement, nos connaissances en la matière sont très restreintes ».

En la matière, le Japon a pris de l’avance. De fait, « situé dans la ceinture de feu du Pacifique », jalonné de volcans en activité et affichant plus de 100 aéroports à son actif, ce pays a une grande expérience de la gestion des conséquences des éruptions volcaniques. Comme l’explique le Dr Takashi Moriyama de l’Agence japonaise de l’exploration aérospatiale (JAXA), le Japon recourt à un nouveau satellite de télédétection des gaz à effet de serre, GOSAT (1), dont la mission première consiste à mesurer les taux de CO2 dans le monde entier. Mais les instruments du satellite sont également en mesure de visualiser l’étendue des nuages de cendres volcaniques.

En outre, la NASA possède, de son côté, des instruments capables d’évaluer le poids des nuages de cendres, les agences spatiales nationales discutant d’ores et déjà des meilleurs moyens de collaborer pour partager les diverses données collectées.

Toutefois, pour le Pr Cope, les craintes des personnes concernées par les perturbations du trafic aérien quant à la répétition du phénomène vécu en avril dernier sont fondées. Il pointe plus particulièrement une zone à risque : « Si vous me demandez quelle est la menace la plus importante pour l’Europe continentale, [...] ce n’est sûrement pas une éruption volcanique liée à de l’eau de fonte, mais plutôt un autre volcan islandais appelé Laki, enclin aux fissures ». A cours d’une éruption en 1783, il aurait émis « d’énormes nuages d’anhydride sulfureux et de fluorine qui ont décimé un quart de la population et ont eu de sérieuses répercussions sur la majeure partie du Nord-ouest du continent européen ». D’où une mise en garde légitime : « Il faut surveiller l’Islande, car il est fort probable qu’un autre évènement volcanique s’y produise ; il n’aura pas forcément d’impact similaire sur le trafic aérien, mais pourrait avoir de graves conséquences sur la santé humaine ».

Cécile Cassier
1- Greenhouse gases observing satellite.

Pour en savoir plus sur les volcans Echo Nature No 32 Juillet/Août 2010

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
serilynpayne
30 juin 2010 - 0 h 00 min

le Laki ça nous pend au nez .. Techniquement les puits sont reliés et historiquement une éruption du premier est suivie dans les 2 ans de celle du Laki (l’avantage c’est que le nom est plus facile à dire …)



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
49

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS