Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Phénomene naturel » Les marées vont influer fortement sur la hausse du niveau des océans
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les marées vont influer fortement sur la hausse du niveau des océans

Une des conséquences du réchauffement climatique tient à l’élévation du niveau des océans par, entre autres, la dilatation de l’eau sous l’effet de la hausse de sa température. Plusieurs études scientifiques, menées depuis 1993, mettent ainsi en avant une augmentation de 3,2 centimètres du niveau des océans, soit une évolution 2 fois supérieure à celle du siècle passé.

Si ce phénomène est désormais bien connu, il est difficile de prévoir comment cette hausse se répartira à l’échelle de la planète, tandis que d’autres processus moins étudiés, comme le cycle des marées, semblent contribuer tout autant aux modifications du niveau des mers.

Pour en avoir le cœur net, à partir de l’extrapolation de données satellitaires provenant de l’observation de 350 km de côtes guyanaises, entre 1986 et 2006, une équipe franco-américaine (1), coordonnée par des chercheurs de l’IRD (2), a pu déterminer l’implication du phénomène sur la totalité du cycle bidécennal (3) des marées. D’après leur analyse, l’augmentation constatée de 3% de l’amplitude des marées, sur la côte de la Guyane française, a provoqué une érosion du littoral de plus de 100 mètres durant les 10 premières années du cycle. La deuxième moitié du cycle, en diminuant l’amplitude de la marée dans les mêmes proportions a ensuite permis une régénération de la mangrove perdue.



Augmentation, d’ici 2015, du niveau moyen des pleines mers liée au cycle bidécennal des marées.


Selon l’étude, 75 % de l’augmentation de la première décennie serait directement imputable au cycle des marées. Or, dans cette région, le marnage est relativement faible avec environ 2 mètres d’amplitude entre la marée haute et la marée basse, à l’inverse de certaines côtes à l’ampleur beaucoup plus spectaculaire (4). Dans ces dernières, par un simple effet de rapport, le cycle bidécennal des marées pourrait provoquer, selon les chercheurs, ‘…une élévation du niveau des pleines mers de plus de 50 cm, soit vingt cinq fois plus importante que la montée des eaux liée à l’expansion thermique de l’océan consécutive au réchauffement climatique global’. Par contre, durant la deuxième période du cycle bidécennal (2015-2025), l’influence serait inverse et ‘…pourrait alors compenser, en partie, les effets de la montée des eaux consécutive au réchauffement climatique’.
Pascal Farcy
Illustration © IRD Nicolas Gratiot

1- Ces travaux ont été menés en collaboration avec l’Université de Dunkerque, l’Institut national de recherche agronomique (INRA) et le Virginia Institute of Marine Science (Etats-Unis).

2- Institut de recherche pour le développement.

3- Il s’agit d’un cycle des marées s’établissant exactement sur 18,6 ans au cours duquel le niveau moyen des pleines mers augmente de 3% par an pendant la première moitié de ce cycle puis diminue de 3% les 9 années suivantes.

4- Au Mont Saint-Michel, en France, le marnage peut dépasser les 12 m, tandis que sur la côte Est du Canada, la baie d’Ungava enregistre la plus forte amplitude de marées au monde avec parfois plus de 20 m.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
patou
28 avril 2008 - 0 h 00 min

Qu’on m’explique pourquoi on dépense des milliards à étudier les phénomènes lié au dérèglement climatique et qu’on est incapable d’y remédier et qu’on laisse se déglinguer les choses …



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
689

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS