Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Phénomene naturel » Des remous marins compromettraient les modèles des courants océaniques
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Des remous marins compromettraient les modèles des courants océaniques

Les océans jouent un rôle déterminant dans le réchauffement climatique, ils stockent un tiers du carbone rejeté dans l’atmosphère par les activités humaines. Absorbé par les couches supérieures des océans, le CO2 capté se déplace ensuite progressivement vers le fond des mers, faisant de celles-ci le principal puits à carbone de la planète.

La vitesse à laquelle s’effectue ce transfert, des couches supérieures vers les inférieures, conditionne en partie l’aptitude des mers à stocker du CO2. Aussi, l’étude des courants marins qui concourent au brassage des océans est primordiale pour étudier le réchauffement climatique.

Dans ce contexte, des scientifiques britanniques viennent de découvrir que le relief tourmenté du fonds des océans, en Antarctique, générait des remous source d’un brassage des couches sous-marines. Ce phénomène serait suffisamment important pour remettre en cause les modèles informatiques de simulation des courants océaniques, puisque selon les scientifiques dirigés par Alberto Naveira Garabato (1) ces remous influeraient sur le courant circumpolaire antarctique (2).

Pascal Farcy
1- L’étude a été menée par une équipe du centre national océanographique de l’université de Southampton, Grande-Bretagne. Elle est publiée dans le magazine britannique Nature, de ce jour.

2- Le courant circumpolaire antarctique (CCA), est un courant océanique qui coule d’Ouest en Est, autour de l’Antarctique et qui refroidit les eaux provenant des latitudes plus chaudes des océans Atlantique, Pacifique et Indien.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
49

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS