Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pesticide et cancer : l’OMS reconnaît enfin un lien probable !
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :






Pesticide et cancer : l’OMS reconnaît enfin un lien probable !

épandage de pesticides cancérogènes

Le 20 mars dernier, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a reconnu le caractère cancérogène « probable » ou possible » de cinq produits pesticides, dont le glyphosate, l’herbicide le plus utilisé au monde, notamment via le Roundup de Monsanto. « Généreusement » utilisé dans l’agriculture ainsi qu’en agroforesterie et par les particuliers, des pesticides (un herbicide et quatre insecticides) sont plus particulièrement dénoncés par l’IARC, le Centre International de Recherche sur le Cancer de l’OMS. Toutefois, parmi ces substances, le glyphosate remporte la « palme » avec une présence détectée à la fois dans l’air, l’eau et la nourriture.

Concrètement, l’herbicide glyphosate ainsi que les insecticides malathion et diazinon sont dorénavant considérés au niveau international comme des cancérogènes  »probables chez l’homme », avec des risques de lymphones non hodgkiniens et des cancers du sang. A ces pathologies, l’IARC ajoute pour l’insecticide malathion un risque de cancer de la prostate et, pour le diazinon, de cancer du poumon. Quant aux insecticides tetrachlorvinphos et parathion, interdits ou restreints d’usage dans de nombreux pays, le Centre International de Recherche sur le Cancer de l’OMS les classe dorénavant comme des cancérogènes  »possibles ».

 

Globalement, si la population la plus exposée est évidemment celle vivant à proximité des zones traitées, rappelons que les pesticides, à l’instar de nombreux autres polluants, non pas de frontières, leur présence ayant déjà été révélée au sein de villes comme Paris, par des études antérieures.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 23 mars 2015 à 04:54

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Antoine
25 mars 2015 - 11 h 12 min

C’est un progrès ! mais quand je vois dans mon département rural (la Mayenne) le nombre de mes amis ou relations décédées de ces cancers, j’ai envie de parler plutôt de cacérogènes certains….


Antoine
25 mars 2015 - 11 h 13 min

Pardon, il y a une coquille… « de cancérogènes certains ».


Normand
25 mars 2015 - 11 h 17 min

Face aux lobbies, nos dirigeants auront ils le courage d’interdire ces poisons ?


guyD
25 mars 2015 - 19 h 14 min

Il ne fait pas bon vivre à la campagne cela fait parti des paradoxes de l’époque. Aux âmes buccoliques nous devons dire qu’avoir sa maison aux contacts de terres agricoles représente un réel danger. Aussi je donnerai comme conseil de venir habiter au plus près de l’endroit ou vivent nos dirigeants. Je suppose qu’il y a moins de glyphosate dans le 7e arrondissement de Paris que dans un village de la Beauce.
Pauvre Lafontaine, il aurait pu écrire : « Le ministre et le malade de la campagne ».


geratschu
27 mars 2015 - 22 h 29 min

Et alors ???…. Mais quand va-t-il être interdit!!!! Ah j’oubliais, c’est un cancérigène probable mais pas avéré ! ! ! Combien de milliers de cancers avérés le ROUNDUP produira-t-il encore avant d’être interdit ? Les lobbies de l’agrochimie sont très efficaces pour vendre leur merde !



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
3184

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS