Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Partagez ! » Pierre qui roule.. ou pierre qui glisse ?
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :








Pierre qui roule.. ou pierre qui glisse ?

20080420-1205

L’endroit est bien connu et j’ai eu l’occasion de la visiter moi-même en 2008 lors d’une expédition photo au coeur du désert de Death Valley en Californie, USA. Des pierres se déplacent dans toutes les directions, sans que nous les voyions. Personne n’est arrivé à expliquer ce phénomène qu’on associait même parfois à une activité extra-terrestre. Chose certaine, les roches se déplacent vraiment et parfois même sur de longues distances. Le plateau en question semble assez restreint, et pourtant il fait des kilomètres : 4.5 km x 2.1 km pour être plus précis.

Mais comment des roches de quelques centaines de grammes à plusieurs centaines de kilos peuvent-elles se déplacer ainsi à l’insu de tous ?

En étudiant le site lors de mon passage, j’avais développé une théorie qui semblait tenir la route : le sol se couvre de givre au cours de la nuit (condensation, il fait très froid la nuit dans le désert), au petit matin le soleil fait fondre le givre qui tourne la terre sèche en une fine couche de boue sur laquelle les roches se déplacent lentement, poussées par le vent puissant bien connu à cet endroit.

En fait, l’eau accumulée dans le sol remonte à la surface pendant la nuit et forme une mince couche de glace qui emprisonne les roches. En fondant progressivement au lever du jour les roches se déplacent avec la glace jusqu’à ce qu’elle fonde complètement pour les laisser là où elles s’immobilisent, coincées dans la boue qui sèche à nouveau sous l’effet du soleil. Les roches se déplacent donc vraiment, dans différentes directions, au gré du vent et laissent derrière elles un sillon de boue. Une explication toute simple pour mettre fin aux décennies de questionnement.

Death Valley en Californie est un endroit magnifique, mais aussi dangereux pour qui s’y aventure sans préparation. Race Track est particulièrement éloignée de tout, et les quelques heures de route non pavée pour y accéder font de ce site un endroit moins fréquenté par les touristes. On a l’impression d’être sur une autre planète. C’est pas tout à fait faux !

Cliquer ici pour voir d’autres photos de Death Valley

Cheers!
Norm

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Normand (voir la biographie)
le 08 avril 2015 à 12:22

13 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2015
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Gérard
8 avril 2015 - 21 h 26 min

J’y suis allé plusieurs fois et on ne peut pas dire que c’est dangereux !
Il est vrai que je n’y suis allé qu’à des période raisonnables; c’est-à-dire en novembre ;-)
C’est vrai que c’est un endroit magnifique …


    Normand
    12 avril 2015 - 23 h 02 min

    Bonjour Gérard,

    Effectivement la moyenne maximale en novembre est de 25° contre 47° en juillet. Le record a été de 57°, ce qui en fait la température la plus élevée enregistrée sur Terre. En cas de panne, crevaison ou manque d’eau, les choses peuvent se compliquer dans cette région. Ceci dit, ça reste une destination magnifique et hors du commun. Il faut simplement garder en tête que c’est le désert, le vrai et qu’on ne ressent pas la chaleur (la transpiration s’évapore) parce que le taux d’humidité est très bas.

    Norm



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
2871

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS