Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Une espèce sur six d’orchidée menacée de disparaître en France
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Une espèce sur six d’orchidée menacée de disparaître en France

Ci-contre – Ophrys d’Aymonin.

Fruit du travail conjoint du comité français de l’UICN (1), du Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN), de la fédération des conservatoires botaniques nationaux et de la société française d’orchidophilie, vient de paraître un nouveau chapitre de la Liste rouge nationale (2) évaluant l’état de conservation des espèces animales et végétales françaises. Consacré aux orchidées de France métropolitaine, il fait suite aux précédents opus respectivement dévolus aux reptiles, aux amphibiens, aux oiseaux nicheurs et aux mammifères de métropole.

Premier à s’intéresser à la flore, ce chapitre augure d’un sombre avenir pour les 162 espèces d’orchidées qui jonchent le sol métropolitain. Sur les 160 espèces à l’échelle nationale soumises à l’étude (3), 27 sont actuellement menacées de disparaître du territoire français. Parallèlement, 36 espèces d’orchidées sont classées dans la catégorie « quasi-menacée », soit plus d’une espèce sur cinq. Si rien n’est entrepris pour améliorer leur situation, tout laisse à penser que leur état se dégradera rapidement.

Les causes de cette raréfaction de la diversité des espèces d’orchidées en France sont nombreuses. Toutefois, la principale menace tient à la transformation des milieux naturels par les activités humaines. En illustre le cas de l’Ophrys d’Aymonin (Ophrys aymoninii), classée comme « vulnérable », victime de la fermeture des espaces naturels due aux plantations de conifères et à l’abandon de certaines pratiques agricoles. Autre exemple parlant, le Malaxis des marais (Hammarbya paludosa), jugé « En danger », pâtit pour sa part de l’assèchement des zones humides et de l’eutrophisation (4) de son habitat naturel.

Mais de nombreuses autres pressions pèsent sur cette fleur et ses diverses déclinaisons. Variables selon le milieu d’implantation de chaque espèce, elles comprennent le drainage des marais et des prairies humides, l’abandon de pratiques agricoles ancestrales comme le fauchage, les prélèvements via les cueillettes illégales ou encore le piétinement par les troupeaux d’ovins et de caprins.

Espérons que les prochains chapitres à venir se révéleront moins pessimistes. En effet, seront prochainement passés au crible les poissons d’eau douce, les oiseaux hivernants et migrateurs ainsi que les crustacés d’eau douce ayant élu domicile en France.

Cécile Cassier
Photo © Philippe Feldmann / SFO

1- Union Internationale pour la Conservation de la Nature

2- Lancé en 2007, le projet de Liste rouge nationale se base sur le principe de la liste dressée par l’UICN dont elle reprend les critères de référence. Il vise à supplanter les deux livres rouges français de la faune et de la flore datant de près de 15 ans, devenus aujourd’hui obsolètes.

3- Deux espèces d’orchidées, l’Ophrys d’Anne (Ophrys annae) et l’Ophrys de Ficalhoa (Ophrys ficalhoana), n’ont pas été incluses à l’étude en raison de leur présence marginale en métropole, en comparaison de leur aire de répartition mondiale.

4- Le phénomène d’eutrophisation renvoie à l’asphyxie d’un milieu aquatique par une prolifération de végétaux due à un apport excessif de substances nutritives.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
JeanPhir
10 octobre 2009 - 0 h 00 min

On peut aussi regretter que rien n’est fait pour réimplanter la plupart des espèces en danger, et pas seulement pour les Orchidées. Or, il y a de nombreux particuliers qui seraient prêt à accueillir sur leur terrain de pareilles tentatives. La culture in vitro permet maintenant de multiplier les plants à peu de frais. Un rocaille calcaire qui ne subira plus les agressions liées à une activité agricole voisine est par exemple un candidat idéal mais si l’on attends que la Nature reprenne ses droits, peut-être que dans un siècle une Orchidée reviendra, mais pas celle dont les dernières stations auront disparues trente ans plus tôt…


thylacine
11 octobre 2009 - 0 h 00 min

Soyons honnêtes: il faut préciser que la famille des orchidées est une famille en pleine diversification actuelle, et qu’on y a décrit un très grand nombre « d’espèces », parfois réduites à des populations très localisées. D’où bien sûr le nombre particulièrement élevé de ces « espèces » menacées… Il est probable que les mêmes menaces pèsent sur les orchidées que sur n’importe quelle autre famille de plantes. Mais le mot reste magique, bien sûr… Toujours la com!



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
143

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS