Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Un programme européen pour le marais Poitevin
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Un programme européen pour le marais Poitevin

Situé sur l’un des principaux couloirs de migration entre l’Europe et l’Afrique, le marais Poitevin s’étend sur 70 km de Niort à l’océan atlantique. Aire indispensable pour les oiseaux migrateurs, il abrite une faune et une flore remarquables notamment dans ses communaux, de grandes prairies naturelles du XVIIe siècle. Vouées depuis toujours au pâturage communautaire, ces prairies jouent, en outre, un rôle hydraulique essentiel en limitant l’impact des crues et en assurant la purification de l’eau. Néanmoins, l’industrialisation de l’agriculture les malmène depuis les années soixante et, en une quarantaine d’années, elles ont vu leur superficie se réduire à une ‘peau de chagrin’.

Néanmoins, la pression d’associations locales a permis d’en sauvegarder une partie, avec le soutien du parc naturel, de 13 communes et le relais de la LPO et du WWF. Sur une superficie de 2 874 hectares de communaux, grâce à la signature de conventions, 1 900 hectares sont désormais préservés et permettent de redonner une chance à un modèle agri-environnemental basé sur le pâturage collectif de grands et petits herbivores domestiques (bovin, chevaux, oies…). Une étude menée par le parc interrégional du marais Poitevin a permis de conclure à la rentabilité de ce mode d’élevage basé sur la croissance des bovins et la gestion du nombre d’animaux en fonction de la productivité des prairies.

Depuis juillet 2004, ces actions sont confortées par un programme européen Life, au sein duquel s’inscrit un volet spécifique ‘marais communaux’, sur 16 communes de Vendée et de Charente-Maritime. Les partenaires s’engagent à aider les collectivités par la mise en commun d’outils pastoraux (débroussailleuse, abreuvoir, clôture…), à soutenir l’élevage en zone humide et la conservation de pratiques de gestion durables. Des aménagements écologiques pour accueillir un plus grand nombre d’espèces remarquables (brochet, barges à queue noire, oies cendrées, loutre d’Europe, insectes) seront réalisés ainsi que des inventaires et suivis scientifiques complémentaires.

Le tourisme, qui se développe rapidement, ne sera pas oublié avec la mise en place de sentiers de découverte, de publications et d’animations pour sensibiliser aux richesses du marais et au mode de gestion particulier des communaux.

Si ces 1 900 hectares ne sont qu’une toute petite goutte d’eau au sein du marais Poitevin (100 000 hectares) ils constituent néanmoins un peu d’espoir, tout comme l’éventuel classement en zone Natura 2000, pour ceux qui ‘luttent’ quotidiennement contre l’assèchement et l’industrialisation de la plus vaste des zones humides de la façade atlantique française. Cette zone humide, communément appelée la ‘Venise verte’, est un des sites les plus riches de France avec 250 oiseaux (dont 130 espèces nicheuses), 44 espèces de mammifères (dont la loutre), 23 espèces d’amphibiens et de reptiles, 32 espèces de poissons et plus de 700 espèces végétales.

Alex Belvoit

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 25 février 2005 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
23

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS