Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Un parasite de mouche source d’abandon des ruches
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Un parasite de mouche source d’abandon des ruches

Parue dans la revue PLoS ONE le 3 janvier dernier, une étude américaine a trouvé une cause supplémentaire à l’hécatombe qui frappe les populations d’abeilles américaines depuis 1996, confirmant les craintes de menaces combinées contre les abeilles. Un parasite de la mouche Apocephalus borealis contraindrait les abeilles domestiques à sortir de la ruche avant de les désorienter et de provoquer leur mort. La contamination d’une ruche aurait pour origine le dépôt des œufs d’une mouche dans l’abdomen d’une abeille.

Ce phénomène a été observé pour la première fois sur le campus de l’Université d’Etat de San Francisco. Selon un professeur de biologie de cette université co-auteur de l’étude, John Hafernik, le parasite incriminé n’a été détecté que dans des abeilles domestiques en Californie et dans le Dakota du Sud. Mais le risque de voir s’étendre son aire de répartition est bien réel. En effet, les déplacements des apiculteurs professionnels avec leurs ruches, destinés à polliniser les récoltes, laissent craindre une extension du phénomène à l’ensemble de l’Amérique du Nord.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 04 janvier 2012 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
nicolekretchmann
6 janvier 2012 - 0 h 00 min

cela va nous démontrer bientôt que Monsanto, les pesticides ne sont pour rien dans la mort des abeilles.
Pourquoi cette expérience seulement de nos jours ? Cette mouche serait-elle nouvelle ?


niclec
8 janvier 2012 - 0 h 00 min

Je ne crois pas que l’on puisse dire cela. Ces grandes firmes sont à mon avis tout autant fautive, même plus, car elles ne cherche pas seulement à sauver les abeilles, elles cherches à faire de l’argent peut importe les dégâts encouru sur les animaux et les humains. Elles vendent les semences qui ne supportent plus aucunes maladies ni parasites et les produits pour les soigner. Peut-être existe-t’il de nouveaux parasites!


Willy Vogt
13 janvier 2012 - 0 h 00 min

Bien sûr qu’il y aura accélération de la propagation de ce fléau en déplaçant les ruches pour des raisons diverses. Mais ceci ne nous donne pas la cause de la multiplication des calamités qui conduisent à la disparition de certains ruchers : pour moi la certitude remonte à une vingtaine d’années quand je vis avec stuppeur les méthodes de nourrissage de ces malheureux insectes, et tout ça pour le profit.
Ancien biodynamiste, j’eus des abeilles en élevage et bien peu de miel à récolter, mais quel cadeau du ciel et de ses fleurs !!!
Il est curieux que personne ne fasse une relation entre le sucre raffiné industriel qui est donné en pâture à ces animaux vivants et le laminage de leurs défenses immunitaires. Et je passe sous silence les traitements aseptisant le corps des ruches et les déplacements incessants, le trafic des reines, etc.
Que le ciel vous tienne tous en joie…
Willy Vogt,



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
56

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS