Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Un lâcher mouvementé pour la femelle ours
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  4. Innovation et tradition pour un revêtement ...
  5. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Un lâcher mouvementé pour la femelle ours

Les opposants à la réintroduction d’ours dans les Pyrénées ont encore fait parler d’eux hier au soir, en empêchant le lâcher de la femelle ours Palouma, capturée la veille en Slovénie, âgée de 4 ans pour un poids de 83 kg. Alors que l’ourse devait être relâchée en début de soirée sur la commune d’Arbas (Haute-Garonne), l’animal a finalement été remis en liberté vers 22 heures sur une commune voisine, Burgalays, loin de la foule et des opposants à son introduction dans les Pyrénées françaises.

A Arbas, malgré la présence de près de 150 gardes mobiles, plusieurs dizaines d’anti-ours s’étaient installées discrètement en face du site du lâcher. A l’arrivée du plantigrade ils se sont mis à faire du bruit, compromettant le lâcher. Pour la ministre de l’écologie, présente sur place, si l’ourse avait été lâchée elle aurait probablement été tuée, N. Olin expliquant que des ‘coups de feu’ avaient été entendus. A ce titre, la ministre a déclaré ne pas vouloir en rester là, avec la mise en place d’une enquête pour aboutir à des poursuites judiciaires contre les personnes qui ont empêché l’opération.

Ce matin, la ministre déclarait que le plan de réintroduction d’ours n’était pas remis en cause et que ‘Les manifestants continueront à manifester, mais je pense qu’ils n’ont pas bien compris la détermination du gouvernement’.

A l’heure actuelle, l’ourse Palouma doit vagabonder quelque part dans la montagne, saine et sauve, à la découverte de son nouvel environnement. Elle fera l’objet d’un suivi attentif durant une période de 2 ans grâce à l’implantation de micro-émetteurs.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 26 avril 2006 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS