Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Un ancêtre commun pour les grands singes et l’homme
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Un ancêtre commun pour les grands singes et l’homme

Un primate vieux de quelque 13 millions d’années, découvert sur un nouveau site archéologique à proximité de Barcelone, serait très proche du dernier ancêtre commun à l’homme et aux grands singes. Rendu public par un article dans la revue Science (19/11/2004) il a été dénommé ‘Pierolapithecus catalaunicus’ et possède la plus ancienne morphologie de grand singe aux formes modernes, selon S. Moyà-Solà, de l’Institut de paléontologie Miguel Crusafont à Barcelone.

Le squelette partiel, assez bien conservé, correspondrait à un mâle de 35 kg qui aurait divergé de la famille des gibbons et des siamangs (hylobatidés) pour amorcer la lignée des grands singes (hominoïdes) comprenant les orangs-outans, les chimpanzés, les gorilles et les hommes. Sa morphologie faciale inclut les caractères dérivés des grands singes, tandis que la forme de ses dents semble montré qu’il était frugivore.

Sa cage thoracique est large et aplatie, ses omoplates sont situées dans le dos (celles des autres singes étant fixées sur les côtés), le bas de sa colonne vertébrale est rigide et ses poignets permettent une rotation importante de la main. La taille réduite des phalanges de ses doigts, peu courbés, démontrent que la suspension aux branches ne faisait pas partie de ses activités. Pour les chercheurs, toutes ces caractéristiques facilitent une posture droite et donne la possibilité d’un grimper vertical aux arbres.

Alex Belvoit

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 21 novembre 2004 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
21

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS