Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Testicules : une sauterelle qui ne s’en laisse pas conter
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Testicules : une sauterelle qui ne s’en laisse pas conter

Le mâle d’une espèce de sauterelles communes, la decticelle côtière (Platycleis affinis), possède des testicules qui représentent près de 14% de sa masse corporelle. Cette caractéristique, qui représenterait pour un homme de 70 kg des testicules d’environ 10 kg, fait du mâle decticelle côtière l’être vivant qui possède les plus gros testicules proportionnellement à son poids. Concrètement, ce pourcentage ne voit pas les mâles émettre davantage de sperme lorsqu’ils s’accouplent, mais plutôt en profiter pour pouvoir féconder un très grand nombre de femelles sans craindre la ‘panne sèche’.

Par ailleurs, outre ces mensurations de record, le mâle decticelle côtière n’émet pas le sperme directement à l’état liquide mais encapsulé dans une forme de poche, précieusement ‘entreposée’ par la femelle, probablement jusqu’à son ovulation.

Les travaux de Karim Vahed, spécialiste en écologie comportementale à l’université de Derby (Royaume-Uni), viennent d’être publiés dans le journal de la Royal Society.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 13 novembre 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
38

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS