Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Surpris par l’arrivée d’un loup, un chasseur tire
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Surpris par l’arrivée d’un loup, un chasseur tire

Si, à l’inverse de l’ours, le loup ne fait pas la Une des journaux, il n’en demeure pas moins que la pression ne se relâche pas sur la population qui a élu domicile en France. En effet, bien que la destruction, la mutilation ou la capture des loups soient interdites, depuis leur retour dans l’hexagone il est probable que des dizaines d’individus aient été victimes d’appâts empoisonnés, de pièges ou de tirs, tandis que les gouvernements, quelque soit leur ‘couleur’, ferment les yeux.

En conséquence, la justice n’entre en action que lorsque les faits sont incontestables, comme cette semaine, où un chasseur des Hautes-Alpes a été surpris en flagrant délit de tir sur une louve, au cours d’une battue au sanglier. Pris sur le fait par des gardes de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS), le chasseur ne pouvait que reconnaître les faits et, de sources associatives, déclarer ‘… avoir été surpris par l’arrivée du loup’.

Si le ministère ne souhaite visiblement pas communiquer sur l’affaire et que la fédération France Nature Environnement (FNE) ‘étudie actuellement la réponse juridique la plus adéquate à donner à cette affaire’, l’ASPAS (Association pour la Protection des Animaux Sauvages) ne l’entend pas de la sorte. A ce titre, elle a déposé une plainte devant le tribunal correctionnel de Gap pour destruction d’espèce animale non domestique, et espèce protégée. L’auteur du tir encourt 6 mois d’emprisonnement et 9 000 € d’amende.

Pour mémoire, cette louve est la deuxième à être victime d’un tir reconnu en 2009, après une louve gestante également abattue par un chasseur, en Haute-Savoie en février.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
lupus
12 décembre 2009 - 0 h 00 min

Normal pour un chasseur. Tout ce qu’il voit dans la nature doit mourir. Ils achètent des fusils pour ça.


totov
13 décembre 2009 - 0 h 00 min

Surpris pas un humain, un loup égorge une personne ….. HEU PARDON C’EST L’INVERSE !
De toute façon c’est quoi la chasse: le plaisir de tuer? Sinon la chasse photo c’est aussi bien, même encore mieux car on voit les animaux vaquer à leurs occupations au lieu de fuir comme on les voit dans la chasse à tuer.


macaron
13 décembre 2009 - 0 h 00 min

Etant pour la réintroduction du loup et estimant que les chasseurs sont dans l’ensemble les plus grand prédateurs…….j’espère que ce chasseur sera effectivement sanctionné!
Pour ma part cela fait 2 dimanches où je suis confrontée à eux; une première fois ils traversent ma propriété à 15m de la maison, fusils non cassés, et dernièrement, le plombs arrivent sur le box de ma jument ( même distance de la maison)à quand dans mes fenêtres………


papou
13 décembre 2009 - 0 h 00 min

pour ma part ayant fait l’Algérie, je suggère à tous les chasseurs de s’engager pour l’Afghanistan si la nécessité de se promener avec un fusil leur procure tant de plaisir.Le problème de ces courageux c’est que les talibans ont des fusils, ce qui n’est pas le cas des loups…


Tikehau
13 décembre 2009 - 0 h 00 min

Ce chasseur doit savoir que tuer une louve portante c’est mettre en péril une meute de loup car seule la femelle dominante assure la pérénité de la meute. La dernière imbécilité du même genre que j’ai entendu et qui illustre l’irresponsabilité des chasseurs c’est l’anecdote suivante : après des lachers de lapin, nourris, logés et blanchis jusqu’au jour de leur « libération pour fêter ensemble l’ouverture de la chasse, les chasseurs se sont rendus compte qu’il ne restait aucun lapin à tirer, les renards étant déjà passés par la case chasse avant eux. Réaction de ces pourfendeurs d’une nature régulée : promotion d’une campagne d’abattage des renards. Quand les chasseurs comprendront-il que seuls les prédateurs naturels sont les garants d’un équilibre biologique. Après avoir contribué à éradiquer les lapins on accuse maintenant le renard. A quand le chasseur déclaré espèce nuisible pour les dégats irréparrables déjà occasionnés ?


gigi
14 décembre 2009 - 0 h 00 min

l’homme est certainement l’espèce la plus nuisible qui existe, et ce genre de chasseur en est un bon exemple. Comme personne n’est capable de se débarrasser des humains il faudra sans doute attendre qu’ils s’en chargent eux-même, et c’est assez bien parti.


Kali
16 décembre 2009 - 0 h 00 min

C’est bien une réaction de chasseur ça. On voit un truc qui bouge, on tire.
C’est hallucinant de voir à quel point le vrai visage de la chasse est tabou.
Mais bon, les chasseurs ayant de nombreux protecteurs dans les hautes sphères politiques, je ne me fais guère d’illusion sur ce qu’il arrivera ce monsieur…


jlv
16 décembre 2009 - 0 h 00 min

je partage totalement l’avis de papou. Et dire que ces certains chasseurs se prétendent garants de la biodiversité!! Il en existe certainement mais à eux d’éliminer les brebis galeuses.


louvie
17 décembre 2009 - 0 h 00 min

Rien de ce qui mange naturellement leurs bêtes de clapier ou de basse-cour ne doit survivre. Comme des gamins mais dangereux, ils poussent ( tuent) ce qui va ramasser avant eux.
Nos chats, castrés donc non trop nombreux sont tués près de nos maisons alors les loups vous pensez. En plus là, ils vont se dire en danger. Espèce protègée, ça veut dire quoi pour eux ??? Rien, ils n’ont pas les mêmes valeurs. Eux, ce sont des gestionnaires de la nature. On nettoie ( tue tout) et on remet pour jouer au ball trap sur les animaux qui sont débusqués…
Chasseurs laissez vos fusils et asseyez-vous paisiblement avec une paire de jumelles et observez. Cela coûtera moins cher à votre famille et ce sera moins lourd.

Si demain on a faim, plus rien en magasin, vous pourrez toujours rechasser. Moins de viande à manger ne nuit pas à la santé. Comme moins d’alcool dans votre gosier ne nuira pas à votre santé et ambiance familiale.
Pourquoi certains ont perdu leur permis de conduire une voiture et ont gardé leur permis de chasse ?
Un règlement leur a pourtant été donné.
Et lisez donc la vie des loups et voyez comme c’est intéressant. Respectez-les et ceux qui se battent pour que survive une biodiversité.


opaque
19 décembre 2009 - 0 h 00 min

Surpris par l’arrivée de son Facteur, un chasseur tire… « j’étais à l’affut dans mon jardin, quand le facteur a surgit: se sentant menacé,le coup est parti tout seul » le tribunal a été indulgent: la poste étant morte et enterrée depuis longtemps, les circonstances atténuantes ont été retenues; même si les facteurs sont une espèce protégée par l’Unesco, leur utilité réelle n’est pas prouvée, et le chasseur était chez lui, dans son bon droit de chasseur sachant chasser.
AFP-nouvelles du monde.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
19

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS