Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Singulière découverte suite à l’éclosion d’un œuf
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. Fair Squared : les préservatifs vegan ...
  5. Une centrale nucléaire flottante en Russie


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Singulière découverte suite à l’éclosion d’un œuf

A la fin de l’année 2006, après un périple de 20 000 km, un œuf ralliait la capitale française avant d’éclore et de révéler une espèce jusqu’alors inconnue de gecko, reptile appartenant à la famille des lézards. Aujourd’hui, après plus d’une année de soins en captivité, l’exilé est enfin parvenu à sa taille adulte dévoilant les caractéristiques morphologiques spécifiques à cette nouvelle espèce baptisée Lepidodactylus buleli.

Originaire d’Espiritu Santo, île de l’archipel du Vanuatu situé en plein cœur du Pacifique Sud, ce reptile mesurant en moyenne 8 cm pour un poids d’environ 1,5 gramme est une espèce arboricole. De fait, les nombreux œufs découverts sur l’île montagneuse avaient tous élu domicile au sein ou à proximité de plantes myrmécophiles (abritant des colonies de fourmis) suspendues en hauteur, cette dernière pouvant atteindre jusqu’à plus de 20 mètres de distance. Elles servent de refuges aux œufs qui, grâce à leur nature adhésive, se collent à la surface sur laquelle ils sont déposés.

Bien qu’il partage certaines particularités avec une autre espèce originaire d’îles de Papouasie Nouvelle-Guinée, notamment un nombre élevé d’écailles réparties sur l’ensemble du corps, l’individu adulte présente des critères particuliers qui le distinguent des espèces cousines. Il se démarque entre autres par une concentration importante d’écailles autour du milieu du corps, une faible dilatation des doigts et des orteils et par un dessin dorsal original à base de la queue.

Cette découverte a eu lieu dans le cadre de l’expédition scientifique internationale « Santo 2006 », organisée conjointement par le Muséum national d’histoire naturelle de Paris, Pro-natura international et l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement). Menée d’août à décembre 2006 et réunissant près de 160 scientifiques de tous horizons, cette initiative a consisté en un inventaire de la faune et de la flore des milieux terrestres et marins d’Espiritu Santo, reconnue pour sa riche biodiversité.

A la lumière de la récente trouvaille, il semblerait que cette réputation ne soit pas usurpée.

Cécile Cassier
photo © Muséum national d’histoire naturelle de Paris
1- La canopée désigne l’écosystème singulier que constitue l’étage supérieur de la forêt (cimes des arbres).

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Anibé
22 novembre 2008 - 0 h 00 min

Euh… 1,5 g pour 8 cm, ça me semble un peu léger, non? Je ne suis pas spécialiste des lézards ni des geckos, mais ça me semble un peu disproportionné, comme rapport.
Il faudrait qu’il soit mince comme un fil… (je n’ai pas la photo, ayant été obligée de supprimer les images du site pour cause de blocage de mon écran. Dsl)






à lire aussi
     
Flux RSS