Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Rwanda : la moitié d’une forêt dispensée d’activités humaines
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Rwanda : la moitié d’une forêt dispensée d’activités humaines

Orchestré par le PNUE (1) et le PNUD (2), un projet pilote visant à enrayer la destruction de la forêt de Gishwati, au Rwanda, a vu le jour. Financé par le ministère danois des affaires étrangères, il propose un plan d’utilisation des sols de cette forêt, dont des milliers d’hectares ont été détruits par des épisodes de coulées de boue et d’inondations au cours des dernières décennies. Aussi, pour lutter contre un phénomène d’érosion croissant à Gishwati, 43 % des sols devraient être réservés aux pâturages, à la forêt et aux plantations d’arbres fruitiers, la moitié restante devant être protégée de toute activité humaine. Parallèlement, des manuels techniques ayant trait aux systèmes d’agriculture durable ont également été mis à disposition des communautés et des autorités locales.

Selon l’ONU, le gouvernement rwandais a alloué 25 millions de dollars en vue de la réinstallation de la population de Gishwati vers « des zones plus sûres ». Toutefois, il n’est fait mention ni des conditions d’attribution des sols encore exploités, ni de la confirmation de la pleine participation des populations locales impliquées dans le projet.  

Cécile Cassier
1- Programme des Nations Unies pour l’environnement.

2- Programme des Nations Unies pour le Développement.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 20 septembre 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
32

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS