Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Rwanda : la moitié d’une forêt dispensée d’activités humaines
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. Fair Squared : les préservatifs vegan ...
  5. Une centrale nucléaire flottante en Russie


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Rwanda : la moitié d’une forêt dispensée d’activités humaines

Orchestré par le PNUE (1) et le PNUD (2), un projet pilote visant à enrayer la destruction de la forêt de Gishwati, au Rwanda, a vu le jour. Financé par le ministère danois des affaires étrangères, il propose un plan d’utilisation des sols de cette forêt, dont des milliers d’hectares ont été détruits par des épisodes de coulées de boue et d’inondations au cours des dernières décennies. Aussi, pour lutter contre un phénomène d’érosion croissant à Gishwati, 43 % des sols devraient être réservés aux pâturages, à la forêt et aux plantations d’arbres fruitiers, la moitié restante devant être protégée de toute activité humaine. Parallèlement, des manuels techniques ayant trait aux systèmes d’agriculture durable ont également été mis à disposition des communautés et des autorités locales.

Selon l’ONU, le gouvernement rwandais a alloué 25 millions de dollars en vue de la réinstallation de la population de Gishwati vers « des zones plus sûres ». Toutefois, il n’est fait mention ni des conditions d’attribution des sols encore exploités, ni de la confirmation de la pleine participation des populations locales impliquées dans le projet.  

Cécile Cassier
1- Programme des Nations Unies pour l’environnement.

2- Programme des Nations Unies pour le Développement.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 20 septembre 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS