Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Quand mouettes et autres goélands mettent en périls les géants des mers
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Quel panneau solaire pour recharger une batterie ?
  2. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  3. Prendre conscience de l’impact des ...
  4. Une centrale nucléaire flottante en Russie
  5. Greenpeace contre le suremballage


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Quand mouettes et autres goélands mettent en périls les géants des mers

Au large des côtes argentines, mouettes et autres goélands ont pris la fâcheuse habitude de se nourrir en ‘picorant’ l’épiderme des cétacés présents, et plus particulièrement des jeunes, la région étant l’une des principales zones de mise bas d’espèces aussi emblématique que les baleines franches. Aujourd’hui, cette pratique est suffisamment fréquente pour qu’il ne soit pas exceptionnel d’observer des baleines présentant des plaies ouvertes, sources d’infections.

C’est dans ce cadre que les autorités de Puerto Madryn, une ville qui s’est fait une spécialité de l’observation des grands cétacés, ont autorisé les forces de l’ordre à tirer sur les mouettes et autres goélands qui attaquent les baleines. Une pratique qui, accessoirement, peut viser à protéger les touristes, certains oiseaux n’étant apparemment pas ‘farouches’ …

Si les associations de protection de la nature ont, comme les autorités locales, noté le changement comportemental des oiseaux, elles dénoncent aussi la présence de décharges à ciel ouvert locales, qui attirent les oiseaux, tandis que la ressource en poisson a considérablement chuté sous l’action de bateaux usines, pour l’essentiel non locaux. Conscientes de la problématique des déchets, les autorités ont pris des mesures visant à réduire un peu le nombre de décharges à ciel ouvert. Une mesure qui ne changera probablement pas grand-chose à la vie des cétacés locaux !

Rémy Olivier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 05 septembre 2012 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS