Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Quand l’intérêt général s’efface au profit de la volonté d’un seul individu
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  3. Les voitures les moins polluantes en 2017
  4. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Quand l’intérêt général s’efface au profit de la volonté d’un seul individu

Après 39 jours de grève de la faim, Jean Lassalle, député UDF des Pyrénées-Atlantiques, a obtenu gain de cause, et le groupe japonais Toyal Aluminium, qui envisageait de fermer son usine d’Accous (le principal employeur de la ville), est revenu sur sa position : la société suspend son projet de développement à Lacq et agrandira le site initial d’Accous en y ‘ajoutant’ une usine de traitement chimique.

Si Toyal a du mal à digérer ce tour de force, qui va entraîner un surcoût d’investissements 2 à 3 fois plus important, le groupe nippon s’inquiète également des risques de pollution du cours d’eau qui jouxte le terrain proposé pour son extension, à Accous et, plus généralement de l’impact de ses activités chimiques potentiellement dangereuses sur la vallée d’Aspe. Ainsi, M. IMASU, Président du groupe TOYO ALUMINIUM K.K., déclare dans une lettre du 31 mars 2006 :’…l’usine d’Accous est située à proximité du Parc National des Pyrénées, ce qui donne à penser que l’application de réglementations de plus en plus sévères sur le plan écologique seraient appliquées. Nous nous trouvons donc dans une situation très délicate pour installer un site de production de pâtes d’aluminium chimiquement traitées.’

Pour l’ASPAS (Association pour la Protection des Animaux Sauvages), en refusant cette délocalisation de Toyal, de 65 kilomètres à peine, l’élu centriste met en danger le bon état écologique du site pyrénéen, considéré comme le domaine historique de l’ours pyrénéen, avec encore 4 mâles présents sur son territoire.

En outre, l’ASPAS dénonce les positions du député Lassalle envers la réintroduction de l’ours. Il a en effet, toujours selon elle, ‘grandement contribué à la disparition des plantigrades pyrénéens en dilapidant les millions d’euros qu’il a obtenus pour leur sauvegarde’. Seuls 14 % des subventions versées auraient effectivement participé à la protection des ours.

(1) Toyal Europe élabore depuis plus de 50 ans des grains, grenailles, sables, poudres et fibres de métal, de la poudre d’aluminium pour la combustion (réducteur dans les boosters de fusée, pyrotechnie), et de la pâte d’aluminium pour application en peinture (solvant, aqueuse, poudre) ou en masse (dans les plastiques).

Cécile Fargue

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 20 avril 2006 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS