Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Pyrénées : plus d’ours, moins de prédation
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  4. Innovation et tradition pour un revêtement ...
  5. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Pyrénées : plus d’ours, moins de prédation

En cette période automnale, l’association du Pays de l’Ours – Adet dresse le bilan des pertes sur les troupeaux, enregistrées au cours de la saison d’estive. Chaque été, entre 3 et 5 % des brebis disparaissent dans les Pyrénées, victimes d’accidents, de maladies, de prédations, de vols, de la foudre etc. Cela représente entre 20 000 et 30 000 individus. Cette année, les prédations dues à l’ours dans les Pyrénées ont concerné 165 brebis, soit moins de 1 % des pertes globales. Par ailleurs, le nombre d’ours continuant à augmenter progressivement alors que les pertes restent stables, on conclut à une baisse du nombre de dégâts par ours présent dans les Pyrénées.

Pour l’association, ces progrès en matière de cohabitation ours / homme s’expliquent notamment par une bonne adaptation de la population oursine et la qualité biologique du massif pyrénéen. Mais il faut également souligner les efforts d’adaptation de l’homme, lesquels se traduisent par l’augmentation et l’optimisation des mesures de protection des troupeaux (chiens de protection, regroupement nocturne…).

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
marseille42
16 octobre 2011 - 0 h 00 min

Il suffit donc d’agir intelligemment comme le faisaient nos parents et grands parents pour obtenir un modus vivendi avec la faune sauvage. Les éleveurs et surtout chasseurs du Mercantour devraient prendre exemple sur ceux des Pyrénées. Même si un c.. a abattu la dernière ourse pyrénéenne.






à lire aussi
     
Flux RSS