Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Préserver la diversité biologique, un objectif pour le millénaire
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Préserver la diversité biologique, un objectif pour le millénaire

Le 25 septembre dernier, le secrétaire général des Nations Unis a convoqué une réunion autour des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), renouvelant l’engagement des états membres. Outre le constat d’échec face aux objectifs de réduction de la pauvreté, les OMD (a), version 2008, portent une attention beaucoup plus concrète à la sauvegarde de la biodiversité. Le 7e objectif, « assurer un environnement durable », s’est vu complété par deux nouveaux indicateurs : l’Indice de la Liste Rouge des espèces menacées et l’évolution des surfaces terrestres et marines protégées.

Des indicateurs de suivi de la situation mondiale

En septembre 2000, les Nations Unies signaient, à New York, une déclaration commune sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). Décomposé en huit objectifs majeurs, cet engagement des états membres s’affiche comme une volonté internationale d’œuvrer pour la réduction de la pauvreté, pour améliorer l’accès à l’éducation et à la santé ou encore pour l’environnement. Depuis les premiers rapports d’évaluation, les Objectifs du Millénaire font office de boussole, et permettent aux organisations internationales de suivre les évolutions de la situation mondiale et orienter leurs politiques d’aide via une série d’indicateurs mesurables. Parmi eux : la mortalité infantile, la faim ou encore la proportion d’adultes touchés par le VIH. Jusqu’alors, sur les questions environnementales, les évaluations des OMD concernaient uniquement les émissions de gaz à effet de serre, les taux de déforestation et l’accès à l’eau potable. Mais depuis 2008, deux nouveaux indicateurs vont permettre d’intégrer, à proprement parler, la sauvegarde de la diversité biologique aux objectifs du millénaire. Pour suivre la tendance, on se basera désormais sur l’Indice de la Liste Rouge de l’Union Mondiale pour la Nature (UICN) et sur l’évolution des surfaces terrestres et marines protégées. A l’heure actuelle, 0,7 % des océans sont protégés, et seulement un dixième de la surface totale forestière est géré à des fins de conservation de la biodiversité. En 2007, 21 millions de km² de terre et de mer ont été mis sous protection. La cible pour l’ONU est d’atteindre d’ici 2015 une diminution significative du taux de perte en diversité.

Plus de 40 000 espèces en liste

La Liste Rouge des espèces menacées a été créée en 1963 et est considérée aujourd’hui comme un instrument majeur des politiques de conservation. Analysant l’état des populations de plus de 40 000 espèces animales et végétales, la liste fixe, pour chacune d’entre elles, un statut : « menacée d’extinction», « en danger », « vulnérable » ou « préoccupation mineure ». La définition de ces statuts a conduit très souvent à l’établissement de mesures de protection, à l’échelle nationale au titre des espèces protégées, ou à l’échelle internationale, comme leur inscription à la CITES (Convention sur le Commerce International des Espèces de faune et de flore menacées d’extinction).

Chaque année, l’actualisation de la Liste Rouge permet de dresser un bilan sur l’état mondial de la biodiversité et d’évaluer les tendances. La liste 2008 sera présentée lundi 6 octobre lors du Congrès Mondial de la Nature de l’UICN à Barcelone (b). Univers-nature.com, présent sur place, en proposera un compte rendu quotidien.

Elisabeth Leciak
a- Visant à parvenir, d’ici 2015 à 2020, à un monde plus pacifique, plus prospère et plus juste, ces objectifs sont :

1- réduire de moitié, d’ici à 2015, la proportion de la population mondiale dont le revenu est inférieur à 1 $/jour et des personnes qui souffrent de la faim ;

2- assurer d’ici 2015 à tous les enfants du monde, garçons comme filles, de parvenir au terme d’un cycle complet d’études primaires ;

3- promouvoir l’égalité des sexes au niveau des enseignements primaire et secondaire d’ici à 2005 et assurer l’autonomisation des femmes, en tant que moyen efficace de combattre la pauvreté, la faim et la maladie ;

4- réduire des 2/3 la mortalité des enfants de moins de 5 ans par rapport aux taux de l’année 1990 ;

5- réduire des 3/4, la mortalité maternelle par rapport aux taux de l’année 1990 ;

6- stopper la propagation du VIH/sida d’ici à 2015 et commencer à inverser la tendance, tout en assurant un accès aux traitements à tous les malades d’ici à 2010. Maîtriser le paludisme et les autres grandes maladies d’ici à 2015, et amorcer leur déclin ;

7- intégrer le développement durable dans les politiques nationales, inverser la tendance actuelle à la déperdition des ressources naturelles et de l’appauvrissement de la diversité biologique, réduire de moitié la population qui n’a pas accès à l’eau potable d’ici à 2015 ;

8- poursuivre la mise en place d’un système commercial et financier multilatéral ouvert, réglementé, prévisible et non discriminatoire, tenir compte des besoins spécifiques des pays les moins avancés et des petits états insulaires, rendre les médicaments essentiels plus largement disponibles et abordables pour tous ceux qui en ont besoin dans les pays en développement, faire en sorte que les nouvelles technologies, en particulier des technologies de l’information et de la communication, soient accordées à tous.

b- La dernière version complète date de 2004, avec déjà 15 589 espèces confrontées à une crise d’extinction majeure.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 03 octobre 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Démosthène
10 octobre 2008 - 0 h 00 min

Salut,
On se pose la question, une liste d’espèces surveillée, tant animales que végétale, de 40.000, ou est la diversité là dedant ?
Il existe des millions d’espèces !
@+



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
30

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS