Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Plus de 40% des océans sont fortement affectés par l’homme
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Plus de 40% des océans sont fortement affectés par l’homme

Pour la première fois, une cartographie précise de l’état des océans vient d’être réalisée en prenant en compte 17 types d’impacts différents dus à l’activité humaine, comme le changement climatique, la pêche, la pollution, etc. Alors que les études habituelles ne prennent en compte généralement qu’une seule problématique, les 19 chercheurs américains, dirigés par Benjamin Halpern, du Centre national pour l’analyse et la synthèse écologiques (1), ont compilé diverses données pour produire une cartographie unique de l’impact global des activités humaines sur les océans. Il en résulte une mappemonde très simple à interpréter, avec un seul indice reflétant l’impact humain par kilomètre carré d’océan.


Lors de la conférence de presse de présentation des travaux (2) la carte diffusée montre qu’aucune région de l’océan n’est indemne de l’activité humaine, et que plus de 40% de leur surface totale apparaît fortement affectée. Ces zones se trouvent pour l’essentiel dans l’hémisphère Nord, à proximité des terres les plus industrialisées. Ainsi, les environnements les plus atteints sont ceux de la Manche, la mer du Nord, la mer de Chine (jusqu’au Sud de la Thaïlande), le Nord-Est et Nord-Ouest de l’Amérique du Nord, ainsi qu’une zone autour du Sri Lanka. A l’opposé, 4 % des océans apparaissent comme relativement intacts, ces espaces se concentrant autour des deux pôles.
Pascal Farcy

1- National Center for Ecological Analysis and Synthesis (NCEAS).

2- Leurs travaux ont été publiés dans le magazine Science, du 15 février.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
adjaratopu
27 février 2008 - 0 h 00 min

Un sage africain très célèbre disait : « Que l’on évite de détruire ce qu’il n’a pss créé : le monde ». Malheureusement l’homme, habité par son instint insatiable et égoîste, veut découvrir le miel céleste. Pour la satisfaction de ses besoins scientifiques et nucléaires, alimentaires, énergétiques etc, il multiplie ses recherches à travers tous les espaces. Les résidus de ces recherches appelés communément déchets nucléaires ou toxiques, c’est selon,sont déversés dans les océans. L’on se rend compte et de toute évidence, que les océans les plus touchés sont ceux des nouveaux pays industiralisés comme la Chine, la Thaîlande etc. Ce sont des pays incapables de traiter ces genres de déchets. D’autres pays et ils sont nombreux, font des essais nucléaires dans les océans sans aucune précaution. Les océans se trouvent donc dangeureusement désiquilibrés avec des conséquences non négligeables pour les êtres qui y vivent(les poissons par exmple), ou qui s’y aventurent(les hommes).



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
37

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS