Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Plus de 3 000 oiseaux massacrés en Camargue… pour le plaisir
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  2. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. Fair Squared : les préservatifs vegan ...
  5. Une centrale nucléaire flottante en Russie


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Plus de 3 000 oiseaux massacrés en Camargue… pour le plaisir

L’étang du charnier, sur la commune de Vauvert (en petite Camargue gardoise) n’aura jamais si bien porté son nom que le 5 novembre dernier. En deux heures de temps, ce sont plus de 3 000 foulques macroules (1) qui ont été abattues, soit la moitié des oiseaux résidents de cette espèce. lls ont ensuite été ramassés : les animaux blessés laissés agonisants, les morts jetés, pour une grande majorité, à la poubelle. En effet, la foulque est difficile à plumer et sa chair garde un goût de vase. Autant dire que ce massacre organisé est totalement inutile et injustifié.

La technique de chasse employée pour cette battue est de celle qui ne laisse guère d’espoir à l’oiseau. Elle consiste à faire envoler les foulques à l’aide de personnes en barque qui sortent des roseaux. Comme les foulques sont très attachées à leur remise, c’est-à-dire l’étang où elles séjournent pour l’hiver, elles reviennent pour tenter de s’y poser, ce qui explique la facilité du tir et de tels tableaux.

Bien que totalement légale, ce genre de battue ne se pratique quasiment plus en Camargue, nombre de chasseurs ayant arrêté pour des raisons éthiques, justement. Ce qui s’est passé sur l’étang du charnier est donc rarissime, et la LPO (ligue de protection des oiseaux) en a été informée par des chasseurs participant eux-mêmes à cette journée, choqués de la tournure des évènements.

Pour l’association, le seul moyen de lutter contre ce genre de battue scandaleuse est d’instaurer un ‘prélèvement maximal autorisé’ par chasseur pour toutes les espèces chassables. En attendant, une première petite victoire est à signaler, une deuxième battue était prévue dimanche prochain sur l’étang du charnier, mais suite à une certaine émotion locale, cette dernière serait annulée ou tout du moins reportée.

Cécile Fargue

Photo © Christian Aussaguel LPO

(1) La foulque macroule est un oiseau d’eau, un peu plus petit que le canard colvert, et facilement reconnaissable à son plumage entièrement noir et son bec blanc. On l’observe très communément sur les plans d’eau français.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 23 novembre 2006 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS