Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Pièges parfumés pour plantes carnivores
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Pièges parfumés pour plantes carnivores

Confrontées à des milieux pauvres en nutriments, les plantes carnivores se sont adaptées en piégeant et digérant des petits animaux, majoritairement des insectes. C’est le cas notamment des plantes de l’espèce Nepenthes rafflesiana, présente en abondance au Nord de Bornéo. Dotées de feuilles en forme « d’urnes » (cf. photo), elles contiennent une « salive » gluante qui piège les insectes et les empêche de fuir. Ces feuilles en sont donc venues à développer un certain nombre de traits communs aux fleurs tels que du nectar ou des couleurs vives.

Ci-contre – Insectes pris au piège dans le liquide viscoélastique d’une urne de Nepenthes rafflesiana.

Mais une autre caractéristique développée par ces plantes carnivores vient d’être découverte grâce aux travaux menés par des biologistes et des chimistes du laboratoire Botanique et bioinformatique de l’architecture des plantes (1) et de l’Université du Brunei sur l’île de Bornéo. Publiés dans Journal of Ecology, les conclusions de cette étude ont révélé que les feuilles de ces plantes sont capables de produire des odeurs florales destinées à attirer leurs proies.

Dans un premier temps, les chercheurs ont constaté que les urnes ne capturaient pas les mêmes insectes selon leur position sur la plante, située en hauteur ou, au contraire, au ras du sol. En effet, « les urnes aériennes de la plante ont une odeur agréable et piègent une gamme variée d’insectes alors que les urnes terrestres, peu odorantes, capturent essentiellement des fourmis ».

Pour confirmer ces observations, l’équipe scientifique a conduit des expérimentations olfactives. Ainsi, il apparaît que, même placées à terre, les urnes aériennes continuent à attirer plus d’insectes que les urnes terrestres, dont toute une variété d’insectes consommant habituellement le nectar ou le pollen des fleurs (mouches, moustiques, papillons, coléoptères, abeilles, guêpes…).

L’ensemble des résultats obtenus montre que les pièges aériens de Nepenthes rafflesiana « produisent une diversité de composés volatils, des dérivés d’acides gras, et surtout des composés benzéniques et des terpènes communément émis par les fleurs à pollinisation généraliste (pollinisées par différents types d’insectes) ainsi qu’une grande quantité de quelques composés rares aux odeurs douces et sucrées ».

Loin d’être anodine, cette découverte pourrait jouer un rôle clé dans le cadre des programmes de lutte contre les insectes ravageurs de cultures ou encore contre les vecteurs de maladies tels que certains insectes. 

Cécile Cassier
Photo © Laurence Gaume-Vial

1- AMAP / CNRS / INRA / Cirad / IRD / Université Montpellier 2

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
opaque
8 mai 2010 - 0 h 00 min

je ne vois dans cet article aucune analogie avec nos élections, et pourtant… aux urnes, citoyens ! votez, nous digérons !allons allons,notre programme est en option…



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
89

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS