Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Nouveau lâcher en Pyrénées, avec l’ourse Franska
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Nouveau lâcher en Pyrénées, avec l’ourse Franska

La seconde ourse en provenance de Slovénie vient d’être relâchée dans les Pyrénées Françaises à 10 h 09 sur la commune de Bagnères-de-Bigorre dans les Hautes Pyrénées. Cette ourse de 110 kg, âgée de 6 ans, a été baptisée par les Slovènes du nom de Franska (France). A l’inverse du lâcher de l’ourse Palouma, mardi dernier, la réintroduction de cette nouvelle ourse a été faite discrètement et sans souci, puisque les opposants aux réintroductions (environ 200 personnes) s’étaient rassemblés dans le même temps près de Luchon (Haute-Garonne), pensant à un lâcher dans cette zone.

Rappelons que sur les 5 ours qui doivent être réintroduits d’ici le 15 juin, 4 femelles sont prévues pour combler le déficit en reproductrices de la population française, et apporter un peu de diversité génétique. D’autre part, si le plan défini précédemment, par les autorités, est respecté, les 3 prochaines réintroductions devraient avoir lieu dans les communes d’Arbas et de Luchon en Haute-Garonne, et de nouveau à Bagnères-de-Bigorre.

En outre, alors que ces réintroductions sont dénoncées, parfois violemment, par certains éleveurs, l’association du Pays de l’Ours — Adet, vient de rendre publics les résultats d’une étude sur l’efficacité des chiens de protection. Trente-sept éleveurs ont répondu à un questionnaire sur les pertes subies par prédation et vol avant et après la mise en place d’un chien de protection. Le résultat montre que l’ours ne représente que 3 % des pertes par prédation et que l’introduction de chiens de protection permet de réduire la prédation sur les troupeaux de 92 % en moyenne.

Partant du principe qu’un chien de protection permet en moyenne de sauver 7 brebis par an et par troupeau, il représente une économie de 1 221 € pour l’éleveur, celui-ci n’étant pas remboursé par la collectivité lors d’attaques de chiens errants…

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
22

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS