Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Nécessaire réhabilitation des écosystèmes naturels après le séisme en Asie
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Nécessaire réhabilitation des écosystèmes naturels après le séisme en Asie

Le bilan du tremblement de terre et des raz-de-marée qui ont ravagé l’Asie du Sud atteint les 150 000 morts, mais si l’aide humanitaire d’urgence reste très logiquement en tête des priorités de la communauté internationale, le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) estime essentiel de s’attaquer immédiatement aux préoccupations écologiques qui vont menacer la santé des survivants.

La destruction des ports et autres infrastructures industrielles est importante et constitue une nouvelle menace pour les populations, il est donc nécessaire de traiter dès maintenant des problèmes sous-jacents comme les déchets liquides et solides, les produits chimiques industriels, les systèmes d’assainissement et la salinisation des réserves d’eau potable. Sans traitement approprié, ces causes environnementales alourdiraient encore le bilan de la catastrophe.

Selon le Directeur exécutif du PNUE, K. Toepfer, les gouvernements locaux en ont conscience puisque le soutien apporté par le PNUE se fait ‘… l’écho des demandes exprimées par les autorités nationales qui souhaitent voir des experts en matière d’environnement évaluer et soulager les problèmes les plus urgents.’

Concrètement des experts environnementaux vont renforcer les équipes des Nations Unies déjà sur le terrain et apporter une aide en matière d’analyses, de télédétection… afin d’aider à l’identification des impacts et de fournir des informations utiles aux efforts humanitaires.

Au-delà de l’urgence humanitaire, l’écosystème côtier a particulièrement souffert. Constituées de palétuviers aux racines aériennes, les mangroves sont partiellement détruites, tandis que les récifs coralliens, constitués de coraux auxquels s’agglutinent des algues, ont littéralement été décapé par le tsunami et pourraient connaître une croissance ralentie durant plusieurs années.

Ces zones tampons, entre le milieu marin et terrestre, sont vitales pour de nombreuses espèces qui y trouvent un espace pour se reproduire et se nourrir. En outre, les mangroves limitent l’érosion des côtes et protègent l’intérieur des terres des tempêtes. A ce sujet, pour le directeur scientifique de l’Union mondial pour la nature (IUCN), J. McNeely, si les écosystèmes côtiers n’avaient pas été largement ‘sacrifiés’ au tourisme et à l’urbanisation, ils auraient limité les dégâts en atténuant la force des vagues.

Si les forêts de mangrove et les récifs coralliens ont été littéralement labouré par le tsunami, accompagné d’une protection rigoureuse, leur régénération est possible en l’espace de quelques années.

La volonté politique de réhabiliter ces écosystèmes naturels devra être forte. Le défi sera de tirer les leçons de l’urbanisation anarchique passée pour encadrer la reconstruction des infrastructures touristiques tout en préservant un environnement côtier protecteur, parent pauvre des précédentes installations. Le défi sera également de ne pas oublier les nombreuses communautés locales, dépendantes des écosystèmes naturels pour leur subsistance, en les accompagnant durant la période transitoire à venir.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
33

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS