Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Natura 2000 pourrait couvrir prochainement 20 % de l’Europe
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Natura 2000 pourrait couvrir prochainement 20 % de l’Europe

S’inscrivant dans le cadre des directives européennes « Oiseaux » et « Habitats-Faune-Flore » prévues par le 6e PAE (Programme d’Action pour l’Environnement), le réseau Natura 2000 s’est engagé depuis 1992 à préserver la biodiversité en plaçant sous sa protection des sites européens abritant des espèces animales et végétales singulières. Une œuvre de longue haleine en bonne voie de réalisation si l’on croit un récent communiqué de l’IFEN (Institut Français de l’Environnement). De fait, des extensions en Bulgarie et en Roumanie s’opèrent actuellement, renforçant la surface terrestre couverte par le réseau. Cumulées aux ajouts demandés pour la Pologne, ces expansions permettraient au réseau Natura 2000 de couvrir 20 % de la superficie terrestre de l’Union européenne des 27.

Pour permettre une sélection optimale, les sites suggérés sont évalués selon l’intérêt qu’ils présentent au regard de la sauvegarde des habitats et des espèces invoqués par l’annexe I et II de la directive « Habitats ». Se basant sur des données récoltées jusqu’en septembre 2006, la Commission européenne estime ainsi que 84 % des habitats et espèces concernés par la directive sont suffisamment représentés par les sites répartis entre les divers Etats membres de l’UE-25. Rapportée plus spécifiquement aux Pays-Bas et au Danemark, cette proportion atteint respectivement les nombres de 100 % et de 91 %.


De son côté, la France affiche, elle aussi, un bilan plutôt satisfaisant. Son nombre de désignations ayant considérablement augmenté au cours de l’année 2006, le réseau Natura 2000 français totalisait 6,8 millions d’hectares à la mi 2007, soit 12 % de la surface terrestre de la métropole. Conséquente, cette superficie implique quelque 132 habitats, 91 espèces végétales et 200 espèces animales.

Mais, entre la prise de conscience de la richesse d’un milieu et la mise en application de mesures de protection effectives, la route est longue. Ainsi, si la France déclarait fin 2007, à la Commission européenne, que l’état de conservation de 50 % à 60 % des espèces et des habitats en question était jugé « favorable » ou « moyen » dans les régions montagneuse et méditerranéenne, il en va tout autrement dans le reste du pays. En effet, plus de la moitié des espèces et des habitats situés en zones atlantique et continentale sont décrits comme étant « en état de conservation défavorable ».

Ce constat touche également une grande majorité des habitats marins et côtiers, fragilisés soit par un amenuisement de leur aire de répartition, soit par une dégradation de leur cadre de vie. Les habitats humides tels que les tourbières présentent le net désavantage de combiner ces deux difficultés.

L’enjeu pour Natura 2000 n’est certes pas de constituer un « musée » mais de favoriser un développement raisonnable des activités humaines afin qu’elles puissent se maintenir face à des écosystèmes naturels de plus en plus sensibilisés.

Cécile Cassier
Graphe © IFEN

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 15 juillet 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
42

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS